L’élection présidentielle de 2011 au Cameroun

À un an de l’élection présidentielle au Cameroun, nombreux sont ceux qui parlent déjà du départ du président Paul Biya. Depuis quelque temps, les médias, Internet en particulier, sont devenus des terrains de matraquage pour des futurs candidats qui n’osent pas se déclarer officiellement. Certains camerounais, notamment ceux de la diaspora vivant en Occident, viennent régulièrement exprimer sur la toile, leur point de vue sur la politique menée par Paul Biya. Il s’agit souvent de textes qui ressemblent étrangement à des programmes électoraux, appelant « la génération Biya » à laisser le pouvoir au profit de la nouvelle génération en tentant d’instrumentaliser la jeunesse à leur profit. Lire la suite

La vulgarisation du nouveau code de procédure pénale : une révolution pour le système judiciaire camerounais

Le 27 juillet 2005, le président Paul Biya promulguait un nouveau code de Procédure pénale qui a apporté quelques avancées remarquables en matière de protection des droits humains et libertés individuelles mais aussi du droit des affaires. Calqué sur le modèle occidental, ce code est une véritable révolution dans le paysage judicaire camerounais. Une révolution qui s’est opérée en douce. En effet, sa mise en place s’est étalée sur une année entière, le temps de former les magistrats, les gendarmes et les policiers aux nouvelles lois. Lire la suite

Opération « Épervier » : Paul Biya déclare la guerre à la corruption

Il ne se passe pas une semaine sans que les médias camerounais ne parlent de l’opération « Épervier » ou « mains propres » lancée par Paul Biya en 2006. Symbole de la lutte contre la corruption, elle s’inscrit dans le cadre de l’action politique du président camerounais. Cette politique de tolérance zéro envers les personnes accusées de détourner des fonds publics a véritablement commencé à se concrétiser à la fin des années 1990 et milieu des années 2000 avec la tenue d’un certain nombre de procès retentissants de hauts responsables de l’État. Lire la suite

Émeutes sociales du février 2008 au Cameroun : colère populaire dirigée contre la hausse des prix

Il y a deux ans, le Cameroun a connu une semaine très agitée avec les émeutes sociales qui ont embrasé le pays du 23 au 29 février 2008. La hausse du prix du carburant principalement due à l’explosion du prix du pétrole, et des produits de première nécessité sur les marchés internationaux était à l’origine de ces violences urbaines. Il est à noter que le Cameroun n’était pas le seul pays à avoir été touché par le phénomène connu depuis sous le nom de « manifestations contre la vie chère ». En effet, durant l’année 2008, la hausse des prix était La Question qui préoccupait le monde entier, tant les manifestations devenaient de plus en plus vives dans de nombreux pays, notamment ceux d’Afrique, où plusieurs émeutes ont éclaté. Lire la suite