Bamenda, symbole de la démocratie apaisée au Cameroun

Lorsque le Président Paul Biya annonce fin 2009 que la célébration des 50 ans de l’armée camerounaise se déroulera à Bamenda, personne, ni parmi les proches du Chef de l’État, ni au sein de l’opposition, n’imagine que l’événement marquera un grand tournant dans la vie politique au Cameroun. Une fois de plus, Paul Biya a déjoué tous les pronostics et apporté la preuve supplémentaire qu’il détenait seul la maîtrise de l’agenda politique national. Pour la plupart des analystes, le déplacement du Président à Bamenda était un voyage de tous les dangers. On évoquait toutes sortes de risques et le report de la date de la visite finalement intervenue du 8 au 10 décembre a ajouté à l’inquiétude, en contribuant à faire grandir la rumeur sur les menaces qui pesaient sur le déplacement présidentiel dans le Nord-Ouest.
Lire la suite