L’appel au boycott de l’élection au Cameroun : encore une action d’éclat vouée à l’échec

Il existe une certaine diaspora camerounaise qui est vraiment désespérée et qui est incarnée par Nitcheu et compagnie. Ces gens ont commencé par critiquer le président Paul Biya en présentant son bilan comme étant désastreux et pour eux, au vu de ce bilan, il fallait donc qu’il parte. Comme cette stratégie n’a manifestement rien donné, ils ont utilisé une deuxième stratégie consistant à le flatter : partir serait la meilleure façon de rentrer dans l’Histoire. Mais là encore, cela n’a pas donné de résultat. Enfin, ils ont eu recours à la menace en affirmant qu’il était inutile pour lui de se représenter pour un autre mandat car les puissances occidentales avaient décidé qu’il devait partir.

Malheureusement pour eux, tout cela ne semble pas avoir intimidé le président Biya qui, comme on le sait, est candidat à sa propre succession pour l’élection présidentielle du 9 octobre prochain. Et il n’est pas le seul à se présenter puisqu’il y a 22 autres candidats qui ont décidé de l’affronter, ce qui montre bien que c’est loin d’être une mascarade comme l’affirme cette diaspora. Mais de toute évidence, cela ne réjouit pas le clan de Nitcheu. Celui-ci vient de décider de lancer sa dernière cartouche avec un appel au boycott des élections. C’est un comportement irresponsable car on ne voit pas en quoi cela va régler le problème. À moins d’avoir recours à la violence, c’est le vote des Camerounais qui doit trancher. Il faut donc faire confiance à ce peuple. C’est à lui de dire s’il est satisfait ou déçu. Or ces pseudo représentants de la diaspora camerounaise à l’étranger qui ont peut-être autre chose en tête, disent qu’ils ne reconnaîtront aucun président issu de cette élection ni un gouvernement formé par le futur président, quel qu’il soit. Question : comment peut-on se dire démocrate et vouloir aller à l’encontre de la volonté d’un peuple dont on dit pourtant qu’il est souverain?

Autre fait intriguant : ils appellent au boycott en prévoyant d’avance qu’il y aura réellement boycott qui sera suivi d’une répression qui conduira ensuite à la radicalisation du peuple camerounais. Comment le savent-ils? Ont-ils des dons de voyance?

La bande à Nitcheu parle de mascarade s’agissant de l’élection du 9 octobre mais la vraie mascarade, c’est cette prétendue alliance appelée Front Uni de la diaspora camerounaise créée de toutes pièces. Aucun des représentants de ce front n’a fait jusqu’à ce jour preuve de sa crédibilité. Et pour se donner une importance qu’ils n’ont pas, ils utilisent des mots ronflants comme « Front Uni », « Déclaration de Washington ou de Bruxelles », « Plan d’action commun », « Comité de pilotage », « État Major du Boycott Actif », etc. Connaissant leur manque de sérieux, sans être visionnaire comme eux, on peut prédire que cette autre action d’éclat, l’appel au boycott, est vouée à l’échec.

Une réflexion au sujet de « L’appel au boycott de l’élection au Cameroun : encore une action d’éclat vouée à l’échec »

  1. Ces partisants du moindre éffort<> se prétendant être de la diaspora et en mal de tribune.ils passent tout leur temps à tromper peuple camerounais.qui à leur avis se trouve être un peuple assez vulnérable;mais qu’ils se trompent toute betise faite émanent d’eux et non du peuple camerounais.
    Ainsi de part leur vision de grands démocrates<>il serons toujours vouer à l,échec toute leur vie durant.
    paul BIYA reste et demeure une bénédiction pour le cameroun
    http://www.facebook.com/pages/Paul-Biya-Pr%C3%A9sident-2011/175828419121787?ref=ts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + cinq =