Paul Biya en campagne : Priorité à l’emploi

Le problème de l’emploi chez les jeunes est l’une des principales préoccupations du président candidat Paul Biya qui en a fait un des thèmes majeurs de sa campagne électorale. En effet, le chômage est un problème très sérieux dont souffrent beaucoup de Camerounais. Nombreux sont les jeunes Camerounais qui, malgré leurs diplômes d’enseignement supérieur, sont sans emploi.

Selon une étude de 2007 de l’Institut national de la statistique, 30% des Camerounais au chômage ont moins de 30 ans dont 22% résident à Yaoundé et à Douala, les deux principales villes du pays qui couvrent à elles seules près de 30% de la population. Et parmi ces jeunes chômeurs, 36% sont titulaires de diplômes universitaires. Et en 2008, le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle estimait le nombre des jeunes sans emploi à 140 000 et donnait une prévision de 300 000 pour 2010. Cette situation représente une véritable menace pour la société camerounaise tout entière. C’est pourquoi, pour faire face à cette menace de plus en plus préoccupante, Paul Biya, le candidat, a décidé de placer ce problème au centre de sa campagne pour l’élection présidentielle qui aura lieu ce 9 octobre 2011 en proposant un certain nombre de solutions afin d’y remédier.
Ainsi, face à l’angoisse et l’inquiétude de ces jeunes sur leur avenir, le chef de l’État camerounais avait déjà commencé à agir dans ce sens avant d’annoncer sa candidature, avec le recrutement spécial de 25 000 jeunes dans la fonction publique pour l’année 2010. Cela faisait partie d’un plan concret et plus vaste sur la création de plusieurs milliers d’emplois, notamment dans le secteur agricole qui a un énorme potentiel. Son plan prévoit, entre autres, d’accélérer la modernisation de ce secteur, de redéployer l’industrie chimique en faveur de l’agro-industrie et de procurer aux jeunes un enseignement agricole adapté aux réalités du pays pour qu’ils puissent y faire carrière. Ce secteur d’activité, véritable richesse du pays donc, compte à l’heure actuelle 45 000 travailleurs et avec les mesures mises en place et celles envisagées par le candidat-président, il est prévu que d’ici 2014, le chiffre de 165 000 emplois sera atteint et en 2016, celui de 200 000.
Par ailleurs, toujours le cadre de ce plan, Paul Biya, candidat à sa propre succession à la tête de l’État, propose de poursuivre les efforts faits jusqu’à présent pour améliorer l’environnement des affaires dans le pays afin de renforcer la compétitivité des entreprises camerounaises, en simplifiant par exemple la procédure de création d’entreprises et le système fiscal et douanier, en développant les différentes infrastructures et en poursuivant la lutte contre la corruption, etc. Mais avant tout, le président camerounais insiste particulièrement dans son plan sur un point qui lui parait essentiel, à savoir la mise en place des incitations à la création d’entreprises ou micro-entreprises par le secteur privé et les jeunes entrepreneurs. Un projet qui, s’il se concrétise, pourrait être à l’origine de la création de quelque 60 000 emplois.

2 réflexions au sujet de « Paul Biya en campagne : Priorité à l’emploi »

  1. Assez bizarrement, je ne suis pas surpris par la qualité des articles.

    Quelqu’un qui soutient mordicus le président qui le plonge régulièrement dans l’obscurité, le prive régulièrement d’eau, lui coupe Internet de temps en temps, bref, un président incapable d’insuffler les process et méthodes nécessaires à l’envol du pays, quelqu’un donc, disé-je, qui soutient un tel président, ne peut pas avoir toute sa tête !
    Car il faut souffrir du syndrome de Stockholm pour soutenir son bourreau. Et oui, c’est une maladie, et ça se soigne

  2. Paul Biya pense toujours en agissant ainsi à l’avenir du pays car les jeunes représentent le futur du Cameroun, c’est le fer de lance de la nation, et c’est à juste titre qu’il parle donc de l’emploi des jeunes car il est souciant de leur avenir et devenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × trois =