Cameroun : Le début des Grandes Réalisations

« Le Cameroun sera un grand chantier dès janvier 2012 », annonçait au lendemain de sa victoire, le président Paul Biya réélu pour un nouveau mandat. Il faisait ainsi référence à son programme baptisé les « Grandes Réalisations » qui a d’ores et déjà commencé. En effet, suivant les instructions du chef de l’État, le gouvernement a entrepris dès le début de ce nouveau mandat, la réalisation des projets structurants traduits par une série d’actions concrètes et efficientes relatives au développement de certains sites hydro-électriques et à la construction de centrales thermiques.
Parmi les chantiers annoncés, l’un des plus emblématiques est le barrage réservoir de Lom Pangar, situé dans la région de l’Est. Le lancement de ses travaux en novembre 2011, a été perçu par de nombreux Camerounais qui l’attendaient depuis une vingtaine d’années, comme un rêve devenu réalité. Ainsi, les populations déplacées suite aux travaux, viennent de recevoir 1,2 milliard de F CFA à titre d’indemnisations. Par ailleurs, il s’agit, selon les responsables d’EDC, la société canadienne responsable du projet, de « refaire un village avec tout ce que la population concernée avait avant, avec des moyens supplémentaires très importants comme les plantations, l’exploitation de la forêt communautaire, etc.».

Concrètement, la réalisation de ce projet va permettre au pays de satisfaire totalement, non seulement la demande intérieure d’électricité mais également d’alimenter le marché sous-régional. Aussi, grâce à ce barrage de Lom Pangar, finis pour les industries, les administrations et les ménages, les désagréments causés par le déficit national en énergie électrique évalué à 400 mégawatts (MW) par rapport à la demande. Le gouvernement camerounais a en effet décidé de faire passer la production nationale d’électricité à 3000 MW à l’horizon 2020, au lieu de 1022 MW actuel. En outre, la réalisation de ce projet permettra de créer 1000 emplois directs qui seront destinés principalement à la main-d’œuvre locale dont le recrutement se fera sur le plan national. En dehors des emplois, les entreprises locales auront également la priorité en matière de fourniture des matériaux, de produits fabriqués ainsi que de services en tout genre, destinés notamment à améliorer le quotidien des ouvriers sur le terrain.
En plus de ce barrage, d’autres projets tout aussi importants sont annoncés. À commencer par la Centrale à gaz naturel de Kribi dont le chantier est en cours depuis le premier trimestre 2010. La mise en service des équipements est prévue en 2013. Il y a aussi le projet de la centrale de Nachtigal situé, comme son nom l’indique, sur le site de Nachtigal et qui porte sur la construction d’une centrale hydro-électrique de 230-250 MW. Il s’inscrit dans le cadre de l’extension de l’usine d’aluminium d’Edéa dont la capacité va passer des 100 000 tonnes actuelles à 400 000 tonnes. Sa mise en service devrait intervenir en 2016-2017. La construction d’un deuxième pont sur le Wouri constitue également un des grands projets structurants du programme des Grandes Réalisations de Paul Biya.
Très attendu par la population de Douala en particulier, ce projet représente véritablement un atout économique pour cette métropole qualifiée de poumon économique du Cameroun, en plus d’y améliorer les conditions de mobilité des personnes et des biens. Le premier pont sur le Wouri mis en circulation à Douala en 1954, n’offre plus toutes les garanties de sécurité. Cela, en dépit des travaux de réhabilitation et de renforcement dont il a bénéficié en 2004 et 2008. Par ailleurs, depuis peu, le niveau du trafic routier dans la capitale économique camerounaise, laisse craindre un niveau de saturation. Investissement prioritaire avec le barrage de Lom Pangar, de la politique des Grandes Réalisations du chef de l’État Paul Biya, cette infrastructure urbaine va renforcer le rôle de pôle économique national et régional de la ville de Douala. Il est donc clair que le président Biya entend manifestement faire de son mandat, celui des Grandes Réalisations comme il l’avait annoncé.

Une réflexion au sujet de « Cameroun : Le début des Grandes Réalisations »

  1. Nous avons confiance en cette politique et voyons déjà ce matérialiser les grands chantiers, sources d’emplois et je pense que ce n’est que le début.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 1 =