Lutte contre la corruption au Cameroun : un nouveau tournant

Le 11 juin dernier, le conseil de discipline budgétaire et financière camerounais a sanctionné des gestionnaires de la fortune publique. Le Recteur de l’Université de Yaoundé II, le Doyen de la faculté des Sciences économiques et de Gestion, et celui de la faculté des Sciences juridiques et politiques ont ainsi été reconnus coupables de fautes de gestion pour des faits qui se seraient passés entre 2006 et 2009. Chacun d’entre eux doit donc payer pour fractionnement des marchés publics, une amende de deux millions de FCFA pour avoir encaisser 162 millions de FCFA pour chacun des doyens et 61 millions FCFA pour le recteur. Ce phénomène de plus en plus important et récurrent est loin d’être l’apanage des gestionnaires d’universités. Il gangrène toute l’administration camerounaise. Nombreux sont en effet les dirigeants aujourd’hui qui accordent des marchés publics à leurs connaissances en faisant fi des règles des commissions de passation de marchés. Lire la suite

Hydro-électricité : le Cameroun en route vers l’émergence

Dans son discours lors du coup d’envoi du barrage de Memve’ele, le 15 juin dernier, le président Paul Biya a longuement insisté sur l’importance de l’accès à l’énergie qui reste pour lui un enjeu majeur pour le Cameroun. Comme il l’a si bien souligné, « sans énergie, il ne peut y avoir de développement véritable, d’industrie, de transformation des matières premières, agricoles ou minérales. Bref, il ne peut y avoir d’économie moderne ». Le Cameroun souffre d’un déficit énergétique assez conséquent qui pénalise l’activité économique et industrielle du pays alors que celui-ci représente le deuxième potentiel hydro-électrique de tout le continent africain. En effet, il existe un écart d’au moins 400 mégawatts entre la production nationale d’électricité et la demande. Lire la suite

Cameroun : la transparence dans la gestion des ressources

Le Cameroun « Pays candidat » à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) dont il est membre depuis 2005, s’apprête à accéder au statut de « pays conforme ». Le comité national EITI Cameroon (ITIE en anglais) vient de publier son plan d’action pour 2012-2014, se conformant aux exigences du conseil d’administration du l’ITIE qui demandait à ce que l’adoption et la publication d’un plan d’action du pays soient effectuées avant le 13 mai 2012. Le Cameroun sera fixé sur son sort le 13 août 2013. Lire la suite

Cameroun : la ruée des investisseurs étrangers

Deux délégations d’hommes d’affaires marocains et tunisiens étaient récemment de passage à Yaoundé où elles ont rencontré les autorités camerounaises pour une réunion de travail au sommet ayant pour but de développer les opportunités d’affaires avec le Cameroun. La délégation marocaine conduite par M. Anas SERFRIOUI, président du Groupe ADDOHA et Mohammed Ketanni, président-directeur général d’Attijariwafa Bank, entreprise qui a repris la Société camerounaise de banque (Scb), a ainsi été reçue par le chef de l’État camerounais, Paul Biya. Une rencontre qui a principalement porté sur la promotion de l’habitat social et la construction d’une cimenterie dans le pays. Lire la suite