Cameroun – USA : « L’œil de cyclone », encore une association sans avenir

Selon un communiqué officiel du secrétariat d’État américain, un sommet États-Unis/Afrique est programmé le 5 août prochain à la Maison Blanche. Ce rendez-vous qui réunira tous les dirigeants africains à l’exception de Robert Mugabe du Zimbabwe, Omar El Béchir du Soudan et le représentant du gouvernement égyptien, abordera des questions de sécurité, développement et diplomatie entre l’Amérique et l’Afrique. Naturellement Paul Biya fait partie des présidents invités. Mais, il semblerait qu’une fois de plus, un groupuscule de Camerounais de l’étranger a décidé de perturber sa venue dans la capitale américaine.

Cette nouvelle association, l’Œil du Cyclone, présentée sur différents sites internet de la diaspora camerounaise, comme une nébuleuse qui embarque « toute personne, toutes les forces qui peuvent faire partir Biya du pouvoir par tous les moyens » ressemble plus à une farce qu’à autre chose. Et cela quoi qu’on en dise ses membres qui se présentent comme « une nouvelle machine de guerre dont le but est de donner des sueurs froides à Étoudi » en empêchant entre autres, le président Biya de figurer parmi les hôtes de Barack Obama le 5 août prochain.

« Paul Biya n’a pas le droit d’être accueilli à la Maison Blanche, ni même d’ailleurs de continuer de représenter le Cameroun dans quelque pays que se soit. », tel est en résumé le message diffusé ici et là sur le web par celui qui se présente comme le chef de ce groupuscule, un certain Patrice Nouma. L’homme, un ancien militaire sorti de l’armée camerounaise, s’est d’abord illustré en adressant une lettre au président américain en mars dernier où il lui demande comme mentionné ci-dessus, de ne pas recevoir son homologue camerounais à Washington avant d’enchainer par une série de vidéos.

Au cours de ces dernières semaines, cet homme que beaucoup de Camerounais de la diaspora aussi bien aux États-Unis qu’en Europe, qualifient d’arnaqueur invétéré ou de Fayman, n’a cessé de multiplier les sorties, notamment des vidéos partagés sur internet. Résidant actuellement entre New York et New Jersey City après avoir fui la France (certains parlent de démêlés financiers avec des créanciers juifs auprès desquels il se serait fait passé pour le vice-consul de l’ambassade du Cameroun à Paris et de séjour en prison), ce personnage à la réputation sulfureuse, aligne les unes après les autres, des histoires d’arnaque, d’escroquerie, d’usurpation de titres, de vol de documents à l’ambassade du Cameroun, etc. Tout semble donc indiquer que son association, l’œil du Cyclone est encore une de ses nombreuses arnaques.

Ainsi, l’ancien militaire converti au banditisme prévoit une marche qui partira de New York pour Washington et qui durera tout le mois de juillet pour arriver à temps pour le sommet du 5 août prochain. Son objectif étant d’attirer l’attention des médias et de l’opinion américaine pour ainsi réussir à inciter les autorités de ce pays de classer Paul Biya dans la catégorie des persona non grata comme Robert Mugabe et Omar El Béchir.

Son association n’a rien de différent de toutes celles de la diaspora camerounaise qui sont nées ici en Amérique ou en Europe avec la vocation d’en finir avec Yaoundé, et qui au fond, ne font que l’effet d’un pétard mouillé. En effet, nombreuses sont les associations camerounaises qui ont, ces derniers temps, pris l’habitude de lancer ici et là, en particulier sur le web, des appels à perturber les voyages de Paul Biya à l’étranger, notamment à travers des manifestations. Ces diverses manifestations aussi insignifiantes, ridicules et inutiles qu’elles soient, n’ont cessé de se multiplier, même si elles ne rassemblent que très peu de gens. Il semblerait en effet que seuls les dirigeants de ces associations y assistent.

Ces associations désirent ainsi se donner une importance qu’elles n’ont pas. C’est devenu un phénomène de mode si l’on peut dire. Elles ont fait de ce petit jeu qui consiste à inonder la toile avec les récits des non-événements isolés et présentés comme de grands exploits, leur spécialité. La communauté camerounaise est donc habituée à leurs « coups d’éclat » soi-disant spectaculaires, juste destinés à se faire de la publicité et leur donner un peu de visibilité pour satisfaire leurs ambitions personnelles.

Une réflexion au sujet de « Cameroun – USA : « L’œil de cyclone », encore une association sans avenir »

  1. Quel article stupide. Ne pas prendre au serieux les opposants a un regime qui n’a rien fait de valable pour le peuple camerounais en 33 ans releve de la pure stupidite. Le regime Biya implose au vu du monde entier et vous tentez de minimiser ceux qui ont signe son arret de mort. Rira bien celui qui rira le dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − cinq =