Le président Paul Biya victime du manque de professionnalisme d’un média français

Le journal français Le Monde a publié ce vendredi 13 mars, dans son édition en ligne, un article qui évoque le voyage du président Biya et de son épouse en Europe. En soi, il n’y a rien d’extraordinaire à cela puisque de nombreux présidents africains s’absentent régulièrement de leur pays pour effectuer une visite à l’étranger. Mais, là ou le bât blesse ici, c’est que « le journaliste » s’appuie surdes soi-disant « sources concordantes »,sans les citer évidemment. « Paul Biya séjourne actuellement dans un centre hospitalier du canton de Genève, où il suit un traitement pour des soucis cardiaques et un cancer de la prostate », écrit-il. Vraisemblablement très sûr de lui, il poursuit dans sa lancée en soutenant que « les médecins et autres personnels soignants camerounais ou d’origine camerounaise travaillant aux HUG (Hôpitaux universitaires de Genève, structure publique mais de grande qualité où sont souvent hospitalisés des chefs d’État africains) ont été récemment invités à prendre leurs congés ». Cette fois-ci, ses affirmations viennent d’une « source bien introduite dans les organisations de la diaspora camerounaise ». De mieux en mieux!!

On a clairement à faire ici à un manque de rigueur manifeste de la part de ce journaliste et de ce média en général qui est pourtant une référence en matière de presse écrite en France. On est d’autant plus étonné que ce n’est plus un secret pour quiconque qu’une partie de la diaspora camerounaise s’est lancée depuis quelque temps dans une campagne de dénigrement contre Paul Biya qui consiste à critiquer sans cesse l’action politique du président ou à lui donner des leçons de gouvernance, sans même avoir une réelle expérience de la gestion et de la gouvernance politique.

Preuve que leurs sources n’étaient pas si fiables, le quotidien a corrigé trois cet article sur son site avant de le retirer durant le week-end pour le remettre ce mardi 17 mars, en ayant pris le temps auparavant de couper les parties diffamatoires. Il faut croire que la tendance aujourd’hui est à la course de la diffusion de l’information, à « qui la publiera le premier », au détriment de la fiabilité.

L’on se rappelle encore de la récente affaire Bouygues/AFP. En effet, l’Agence France Presse a annoncé par erreur la mort du PDG de Bouygues un des grands groupes de BTP français classé au CAC 40 (cotation assistée en continu), le principal indice boursier de la place de Paris. Ce qui a coûté leurs fonctions à deux responsables de l’agence (le directeur de la région France et son rédacteur en chef). Ainsi, le 28 février dernier, une dépêche de l’AFP à laquelle de très nombreux médias français sont abonnés, annonce le décès de Martin Bouygues avec la mention «officiel» qui ne laisse alors aucun doute sur l’information. Aussitôt, la plupart des médias se mettent en alerte et plusieurs personnalités publiques font part de leur émotion. Problème : la source de l’information, donnée quelques minutes plus tard par l’agence, est surprenante. Il s’agit du maire de la commune voisine de son lieu de résidence, dans l’Orne (Est de la France), alors qu’en général, la source « officiel » pour ce type d’annonce, vient de la famille ou de l’entreprise.

« Les pompiers ont indiqué être intervenus à La Roche Mabile pour un décès, sans identifier la victime. Le maire de la commune voisine a indiqué qu’il s’agissait de l’industriel. «Je le connaissais bien, la famille de son épouse était très engagée dans la vie de la commune», a-t-il dit.», écrit alors l’AFP. Mais très vite, l’information est démentie par les personnalités du groupe. Pire : le fameux maire explique qu’il s’agit d’un malentendu. «Il y a bien un monsieur Martin qui est mort ce matin, mais ce n’est pas Martin Bouygues. Le journaliste m’a parlé de cette mort et j’ai confirmé que Monsieur Martin était décédé.», soutient-il.

On espère que certains journalistes tireront des leçons de ces deux exemples et que ce seral’occasion d’une vraie remise en question de certaines pratiques journalistiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − treize =