« Dlamini-Zuma esquive Paul Biya » : les affabulateurs sont de retour!

Les affabulateurs sont de retour! Ces internautes pseudo journalistes qui prétendent savoir ce qui se passe autour du président Biya et son entourage. Une fois de plus sur la base des spéculations, l’un d’entre eux s’appuyant sur un article du quotidien camerounais, Le Messager, nous récite un scénario qui n’existe que dans son imagination et celle de ses sources. De quoi s’agit-il cette fois-ci, me direz-vous ? De la prétendue annulation du voyage de la présidente de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma! Lire la suite

Succession de Paul Biya : un appel à l’insurrection irresponsable!

« Cameroun : l’état bâillonne le peuple » : voilà le titre d’un soi-disant article publié sur un de nombreux bogues consacrés à la diaspora camerounaise avec des gens qui s’improvisent ou s’autoproclament journalistes. L’exercice préféré de la plupart de ces blogues consiste à critiquer Paul Biya, le président camerounais. Dans ce dernier, l’auteur écrit : « Combien d’années encore Paul BIYA sera-t-il président du Cameroun? Qui pour lui succéder? Au Cameroun, personne n’ose poser ces questions: intimidations, accroissements des arrestations, nervosité évidente du pouvoir. En réalité, plus le régime de BIYA s’éternise, moins il semble possible d’évoquer une alternance politique. La moindre velléité de contestation est aussitôt étouffée par les autorités. Tenter de briser le tabou de l’après-BIYA peut valoir d’être aussitôt broyé par le système. » Lire la suite

900 otages de Boko Haram libérés au Cameroun : Grande victoire pour Paul Biya!

900 otages libérés, une centaine d’islamistes tués, c’est le bilan d’une vaste opération militaire de trois jours de l’armée camerounaise contre Boko Haram, dans l’Extrême-nord du pays à la frontière avec le Nigeria, nous apprend l’Agence française de presse (AFP). Les militaires ont tué lors d’une « opération spéciale de ratissage menée du 26 au 28 novembre contre les combattants », une centaine d’islamistes nigérians de Boko Haram et « libéré près de 900 otages, saisi une importante cargaison d’armes et de minutions, ainsi que des drapeaux blancs-noirs de l’État islamique », a affirmé dans un communiqué le ministre camerounais de la Défense Joseph Beti Assomo. Lire la suite