S.E. Sergio Mattarella au Cameroun : accord parfait avec Paul Biya

La visite d’État du président italien, du 17 au 20 mars derniers, a été un succès sur toute la ligne. Loin des prévisions de nombreux incrédules, les deux présidents ont eu le temps de faire le tour des préoccupations majeures de notre pays et de la collaboration avec l’Italie.Avant les nombreux engagements et le rappel des projets de coopération, il y a eu ce regard, appréciable et sincère du président Mattarella sur le Cameroun. Il a pu observer et saluer l’entente et l’unité qui règnent entre les différentes communautés et les différentes religions au Cameroun. Ce qui l’a amené à encourager le peuple camerounais à défendre et à promouvoir ce modèle de coexistence, d’harmonie, de valorisation des différences. Cette obsession pour la paix a par ailleurs poussé le chef de l’État italien à saluer le rôle du Cameroun dans la stabilité régionale et son engagement dans l’accueil des réfugiés.

Sur ces plans, le Cameroun et l’Italie ne ménagent d’ailleurs pas leur coopération bilatérale, puisqu’une entente permet la formation d’officiers camerounais dans le domaine du maintien de la paix, auprès du COESPU de Vicenza, ainsi que la formation en matière de lutte contre le terrorisme. Cette dernière étant réalisée à l’Arma dei Carabinieri au bénéfice d’officiers de police et de la Gendarmerie du Cameroun.

Le Président Italien a également manifesté son soutien pour les efforts déployés par le Cameroun dans la lutte contre Boko Haram, et présenté les condoléances du peuple italien pour les nombreuses victimes camerounaises de Boko Haram. Il a également exprimé sa solidarité aux populations frappées par la crise. Le Président Mattarella a annoncé à cet égard une nouvelle contribution en faveur du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés, afin de gérer les problèmes d’urgence humanitaire dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Des éléments relevés par le président Paul Biya, qui, lors du toast en l’honneur de son hôte de marque, a judicieusement précisé qu’il s’agit, dans le cadre d’un contrat de solidarité, d’avancer ensemble, en bons partenaires, soucieux de conclure, en tout temps, des accords mutuellement bénéfiques.

Voilà pourquoi, sur le plan sécuritaire, les deux Chefs d’État ont réaffirmé leur engagement dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, qui menacent la stabilité et la sécurité internationales. Ils se sont accordés sur l’importance d’une coopération entre les pays engagés dans la lutte contre le terrorisme dans ses différents théâtres. De la même façon, ils ont souligné l’importance d’une pleine opérationnalisation de la Force Multinationale Mixte basée à Ndjamena et de la coopération entre les pays participants.
En clair, le voyage de Sergio Mattarella au Cameroun a été une visite pleine qui s’est naturellement terminée sur une invitation au président Biya en Italie. Invitation acceptée par le chef de l’État camerounais qui, lors du toast, s’était particulièrement adressé aux milieux économiques italiens. Paul Biya avait alors demandé que les entreprises italiennes, dont la compétence et le sérieux sont reconnus, s’intéressent aux nombreux projets ambitieux dont l’objectif est de hisser le Cameroun au rang de pays émergent à l’horizon 2035. De la sorte, elles contribueront, aux côtés des Camerounais, à créer des emplois et à offrir aux jeunes, des conditions de vie bien meilleures. Ce qui les détournera de la recherche, au risque de leur vie, d’illusoires Eldorado.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + 4 =