Cameroun: Paul Biya encore honoré pour ses initiatives en faveur de la Paix

La multiplication des distinctions confirme la stature du président de la République. Le 10 octobre dernier, c’est au tour de la Fondation Internationale Issa Hayatou d’avoir décerné au chef de l’État camerounais le Prix Issa Hayatou pour la Paix. Un honneur qui, depuis 2013, revient à une « personnalité du continent engagée fortement dans la gestion pacifique des conflits et la quête permanente du bien-être des populations ».

Pour qui connaît l’acharnement du président Biya à préserver l’unité du Cameroun et celle de l’Afrique, il n’y a réellement pas de surprise. Le chef de l’État n’a eu de cesse d’avoir des mots pertinents au sujet de la Paix, non seulement sur le continent, mais aussi dans le monde. En recevant par exemple la « Flamme de la Paix » il y a quelques années, Paul Biya s’est exprimé de façon on ne peut plus claire sur le sujet. Je demeure convaincu, disait-il, que le combat pour la Paix, sur le continent africain et au-delà, est et demeure un des seuls qui vaille d’être mené. Sans la Paix, point de développement, et j’ajouterais, point de démocratie. Et de rajouter que le peuple camerounais croit à la Paix et reste déterminé à la promouvoir, à la cultiver et à la préserver, tant à l’intérieur de nos frontières qu’avec tous nos voisins sans exclusive.

L’Afrique (..) a assez souffert des guerres de toutes sortes, elle aspire à la paix, a-t-il imploré. Mais la paix et la sécurité resteront des leurres, avertit le président Biya, tant que les droits humains continueront à être bafoués, tant que l’injustice prévaudra dans la redistribution des richesses nationales, tant que les acteurs politiques se refuseront au dialogue démocratique et tant que la pauvreté et la misère resteront le quotidien des peuples africains.

Combattre la misère, instaurer et renforcer l’État de droit, promouvoir la justice et l’équité, valoriser le dialogue, c’est cela œuvrer pour la paix. La Flamme de cette Paix a pour moi la portée d’un nouvel engagement à persévérer dans la voie que nous avons choisie et qui est celle de la recherche de la paix par le dialogue et la concertation, concluait ce pacifiste acharné.

La Fondation internationale Issa Hayatou est un Organisme à but non lucratif qui œuvre dans le social et l’humanitaire. Elle a pour mission « la promotion du football à la base en Afrique à travers des œuvres sociales et humanitaires et la promotion la paix en Afrique par le football, qui demeure un grand facteur d’union et de rassemblement » explique son président, l’Ivoirien Castro Anoi Niniba.

Trois chefs d’État ont reçu jusqu’ici cette distinction : Faure Gnassingbé du Togo en 2013, Obiang Nguéma Mbasogo de la Guinée Équatoriale en 2014 et Paul Biya en 2015. Cette année encore, le chef de l’État camerounais en est le lauréat. Selon le président de la Fondation Issa Hayatou, Paul Biya a été choisi au regard de nombreux actes posés par ce digne fils d’Afrique avec, entre autres, la grande stabilité depuis plusieurs décennies et la prospérité que connaît chaque jour son pays, la parfaite harmonie dans laquelle vit son peuple, sa grande expérience de la bonne gouvernance d’État qui a permis à son pays d’enregistrer de réels espoirs de l’émergence,  la liberté d’expression, la protection de la vie humaine et la libre circulation des personnes et des biens, le bon fonctionnement des institutions de la République qui rassure les partenaires au développement de son pays, la récupération de Bakassi par la force du dialogue dont il possède seul le secret ou encore sa détermination pour la paix dans son pays et dans la région des Grands Lacs bénéfique au continent africain ; l’attribution des Can 2016 et 2019 à son pays. »

Une réflexion au sujet de « Cameroun: Paul Biya encore honoré pour ses initiatives en faveur de la Paix »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un + 8 =