Cameroun CAN2016 : Les Lionnes Indomptables y sont presque

On les savait fortes, mais pas au point de déjouer certains pronostics. Après une brillante Coupe du Monde, une certaine démobilisation avait gagné les rangs de la sélection nationale féminine du Cameroun. Ces dames sont maintenant à un pas d’un sacre continental après lequel elles courent depuis plusieurs éditions de cette compétition prestigieuse.

Samedi au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, il est hautement souhaitable que ces jeunes footballeuses remportent leur premier titre africain à ce niveau. Ce souhait est légitime quand on regarde le chemin parcouru par chacune et par le groupe dans son ensemble.

Depuis leur premier match, remporté contre l’Égypte, la capitaine Christine Manie et ses coéquipières se font regarder différemment par leurs compatriotes. Les fans de la première heure et les convertis de la dernière heure ont jeté leur dévolu sur cette bande de dames hargneuses et maitresses de leur sujet. Il n’est pas facile d’évaluer le niveau de compétitrices à ce niveau sans adversaires d’égale valeur ou carrément supérieures. Lundi, en l’emportant difficilement, 1-0, sur le Ghana en demi-finales, les Lionnes Indomptables ont non seulement prouvé qu’elles avaient franchi un grand pas et acquis une maturité qui leur a très souvent fait défaut, mais elles ont aussi imposé aux Camerounais de leur accorder une véritable crédibilité et non plus seulement de les regarder d’un air sympathique.

Cette attention a été initiée lors d’un match d’ouverture par le président de la République, Paul Biya, son épouse Chantal Biya et un lot de responsables politiques et administratifs du pays. Les regards étincelants et les rires francs trahissaient une fierté non dissimulée dans les meilleures phases, tout comme une réelle inquiétude accompagnait leurs réactions les quelques fois où les adversaires portaient le danger dans le camp camerounais.

Maintenant, ce sont des millions de cœurs qui battent la chamade face à des amours de Lionnes. Au-delà de l’affection, de l’amour qu’on leur porte, il faudra mettre un peu plus dans le soutien car l’adversaire nigérian est un véritable ogre. 9 fois championnes d’Afrique, 1 quart de finale Coupe du monde (1999), 2 médailles d’or aux Jeux africains (2003 et 2007) est un palmarès à respecter. Mais comme on aime à le dire, « impossible n’est pas camerounais ».

Alors, nos fauves sont maintenant à 90 minutes du bonheur suprême. Puissent-elles être dans les meilleures dispositions physiques et psychologiques pour l’emporter. Le public fera office de 12e dame sur les gradins et poussera dans la bonne direction pour la totale.

Allez les Lionnes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + 11 =