Cameroun : L’emploi progresse comme indiqué par Paul Biya

Lors de son discours à la nation du 31 décembre dernier, le président de la République s’était félicité de la création de 320 000 emplois à la date du 31 octobre 2016. Le rapport 2016 de l’Observatoire National de l’Emploi et de la Formation professionnelle (ONEFOP) précise les contours des recrutements effectués sur l’ensemble des secteurs professionnels au Cameroun.

Présentés à la presse par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle (MINEFOP), Zacharie Perevet, les chiffres précis ont permis de se faire une idée parfaite des différentes performances par zone. Selon le quotidien national Cameroon Tribune, les clarifications sur la méthode de comptage du nombre d’emplois créés et leur typologie étaient au centre de la démonstration du ministre Perevet. Sur les 318 398 emplois créés au Cameroun, 275 661 viennent du secteur productif. Dans les détails, 40 000 d’entre eux ont émergé du secteur primaire (agriculture, pêche, activités minières…), 70 000 du secteur secondaire (BTP, construction de stades…) et une bonne tranche d’emplois, 125 000 notamment, ont été développés dans le secteur tertiaire (commerce, transport, santé…). Enfin, 17 488 personnes ont trouvé un emploi dans le cadre du Plan d’urgence triennal, du Budget d’investissement public (BIP) et des grands projets. D’autre part, 69 303 sont allés au secteur non productif et sont répartis dans la Fonction publique civile, soit 6 566, dans le domaine de l’éducation-formation (7 000 emplois), de la paix et sécurité (5 000) ainsi que dans l’administration générale et judiciaire (1 200 emplois). Selon le ministre Perevet, en faisant une comparaison avec la même période en 2015, « le nombre recensé d’emplois était de 175 000, soit une augmentation absolue de 143 398 emplois correspondant à un taux de création d’emplois de 18% ». De même, au 31 décembre 2016, le nombre d’emplois créés, effectivement recensé était de 400 390 contre 337 669 à la même période en 2015. « Cette embellie se rapproche de l’atteinte de l’objectif de la création de 400 000 emplois annoncé par le Premier ministre, chef du gouvernement, devant la représentation nationale », a précisé le MINEFOP. Par rapport à l’année 2015, le nombre d’emplois créés par le Budget d’investissement public (BIP) a presque doublé. À cet effet, une évaluation de l’impact de l’exécution du budget de l’État 2016 sur l’emploi au 31 octobre 2016 indique que 5,5% des emplois créés, tous secteurs confondus, dérivent du budget de l’État, dont le principal support est le fameux Budget d’investissement public (BIP). En ce qui concerne la pérennité de ces emplois, il a été annoncé que l’ONEFOP compte, d’ici l’année prochaine, procéder à une évaluation du nombre d’emplois qui auront subsisté ou qui se seront perdus.

En dehors de ces données techniques, il faut rappeler que le président Paul Biya a, dans son discours de fin d’année, indiqué qu’il ne fallait pas se suffire de cette embellie. Le Cameroun peut et doit faire mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × deux =