Les mesures économiques de Paul Biya donnent encore plus de résultats

L’obsession du chef de l’État pour la création d’emplois se transforme en actes concrets chaque jour. Le quotidien national Cameroon Tribune (CT) rapporte les derniers chiffres des statistiques du ministère des Petites et Moyennes entreprises, de l’Économie sociale et de l’Artisanat (MINPMEESA). On relève principalement que la création d’entreprises a connu une hausse appréciable.

On peut difficilement nier que cette embellie ait un rapport avec la mise en œuvre de politiques bien ciblées par le gouvernement camerounais. Une situation grandement rendue possible par les engagements du président de la République vis-à-vis des jeunes, principaux porteurs de projets économiques. Et justement, dans son discours à l’occasion de la fête de la jeunesse l’année dernière, Paul Biya déclarait : «  L’insertion économique de la jeunesse est un souci constant. Nos actions vont se poursuivre avec plus de pugnacité, afin que notre jeunesse tire le meilleur profit des nombreux chantiers et projets en cours ou en préparation. «  Dans la foulée, un plan triennal « Spécial Jeunes », doté d’une enveloppe globale de 102 milliards de francs CFA avait été mis sur pied.

Une dynamique rampante

Selon les détails du document relayé par CT, on relève la création  de 15 219 PME en 2016, soit  1845 de plus par rapport à l’année précédente. Pour comprendre l’importance de ce chiffre, il est utile de rappeler qu’en 2010, à peine 712 nouvelles PME avaient été enregistrées au Centre de formalités de création des entreprises. Dans ce classement, « l’entreprenariat jeune » s’accélère et représente plus de la moitié des entreprises créées par les moins de 40 ans.

Remarque intéressante à relever également, l’artisanat est l’un des domaines les plus prisés, avec 6 973 entreprises recensées dans les communes au cours de l’année dernière. Et le rapport de mentionner Horus Design qui, créée il y a seulement deux mois, fait déjà des bénéfices appréciables. Avec un capital de 700 000 FCFA, cette entreprise a profité du buzz de l’ «Afritude » pour grandir rapidement. En effet, elle confectionne des vêtements et accessoires en pagnes, jean et cuir, particulièrement appréciés par les jeunes et expatriés. Le numérique est un autre secteur mentionné qui progresse rapidement. « De nombreuses start-up ont été créées en ligne avec des thématiques aussi diverses que l’éducation, la santé, l’agro-industrie… D’ailleurs, fait remarquable, le Cameroun dispose de sa propre «Silicon Valley » à Buea. La « Silicon Mountain » comme on l’appelle ici, est l’incubateur de nombreuses entreprises high tech. »

L’accroissement des PME au Cameroun a une explication assez logique. On explique au MINPMEESA que « le gouvernement a mis en place diverses structures et programmes qui accompagnent les jeunes dans la réalisation de leurs projets. Il s’agit entre autres de la Banque camerounaise des PME, de l’Agence de promotion des PME et du PEA-jeunes (programme de promotion de l’entrepreneuriat agropastoral des jeunes).

Comme qui dirait, il ne faut pas chercher ailleurs les raisons de ces succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × un =