Paul Biya en Italie : « C’est rare de trouver un gouvernement qui dure 30 ans. C’est le cas du Cameroun »

S’adressant aux hommes d’affaires italiens, le chef de l’Etat camerounais montre que la longévité d’un exécutif (gage de stabilité), est un atout pour le Cameroun.

C’est la phrase que l’on retiendra lorsqu’on revisitera les souvenirs de cette visite d’État du président de la République du Cameroun en Italie. Devant les opérateurs économiques italiens, Paul Biya se félicite de la longévité de l’exécutif camerounais. Ce pouvoir dont il est l’incarnation ne doit pas être considéré comme un défaut ou une faiblesse. Arrivé au pouvoir le 6 novembre 1982, Paul Biya explique à cet auditoire que cette durée doit être appréciée comme un atout puisqu’il s’agit d’un signe de stabilité. Lire la suite

Paul Biya en campagne pour son pays en Italie

En répondant à l’invitation de son homologue italien, le chef de l’État camerounais est en quête de financements et d’investisseurs pour porter les ambitions du Cameroun.
Il n’avait plus quitté le Cameroun depuis le mois d’octobre dernier, malgré les interpellations d’un certain nombre de points de son agenda international. Après la gestion des suites de la catastrophe ferroviaire d’Eseka, Paul Biya a choisi de suivre de près la crise qui affecte les régions anglophones du Cameroun. C’est après avoir mis en place les mécanismes les plus poussés de sortie de crise et de recherche de solutions structurelles, que le président de la République du Cameroun a consenti à répondre à l’invitation du président italien. Une invitation clairement formulée lors de sa visite d’État à Yaoundé en mars 2017. Pour le président camerounais, cette visite s’inscrit dans une recherche de partenaires pour les nombreux projets en attente de financements au Cameroun. Ce sont ces intérêts majeurs de l’avenir du Cameroun qui orientent le séjour romain de Paul Biya. Lire la suite

Ces opposants à Paul Biya qui réfléchissent peu ou pas du tout

Profitant des mouvements sociaux qui ont récemment perturbé le quotidien des régions du Sud-ouest et du Nord-ouest, certaines formations politiques avaient convenu de modifier l’agenda politique de la nation. Entre autres, une marche avait été programmée par le Social Democratic Front (SDF) pour réclamer plus d’autonomie politique aux régions anglophones du Cameroun. La manifestation a été interdite et les leaders du mouvement ont compris qu’ils étaient allés trop loin et ont pris la mesure avec plus de sérénité qu’auparavant. Lire la suite

Crise sociale au Cameroun : Paul Biya sanctionne un officier de police

Ali Pierre, commissaire de police du Commissariat de la sécurité publique de Mutengene, région du Sud-ouest, a été relevé de ses fonctions ce vendredi. Les 22 et 23 décembre derniers, des événements malheureux avaient conduit à une attaque de l’édifice et les manifestants avaient ensuite mis le feu à des véhicules et à une partie du Lycée bilingue de la ville. Lire la suite