20 mai 2017: L’armée et la nation pour l’unité, la paix et la prospérité du Cameroun

Dans le contexte actuel marqué par la lutte contre le terrorisme de la nébuleuse Boko Haram et la situation qui prévaut dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, le thème de la 45e fête nationale du Cameroun  parait des plus appropriés.

Ce 20 mai 2017, fête nationale du Cameroun, est en effet placé sous le thème « Armée et Nation, en parfaite  synergie pour un Cameroun uni dans sa diversité, attaché aux idéaux de paix, de stabilité et de prospérité ». Un thème qui, à l’observation, n’est pas très éloigné de celui de la célébration de l’année dernière. En effet, la 44e édition de la fête nationale avait pour thème: « «Forces de défense et forces vives de la nation, ensemble pour la lutte contre le terrorisme, la préservation de la paix et de l’intégrité territoriale».

Ce qui frappe, c’est la relation que le Cameroun établit entre l’armée et la Nation. En effet, ce corps de l’Etat assure ses missions régaliennes  qui consistent essentiellement à la protection de l’intégrité du territoire et au maintien de la paix.  L’armée camerounaise est en effet à l’œuvre dans la lutte que le pays mène contre les terroristes de Boko Haram dans les régions septentrionales.  Elle s’était déjà illustrée dans la lutte contre le grand banditisme ainsi que dans la défense du territoire national lorsque le Nigeria a tenté de s’accaparer la presqu’île de Bakassi.

Au-delà de ces missions traditionnelles, l’armée camerounaise joue un rôle extrêmement important au double plan économique et social. D’abord en ce qui concerne l’économie, elle s’est fait positivement remarquer  dans la construction des infrastructures routières, à travers le génie militaire. Au plan social, les structures sanitaires des forces de défense contribuent de manière significative à la couverture sanitaire de l’ensemble du territoire national. D’où donc la relation fusionnelle qui prévaut entre l’armée et la nation camerounaise.

Par ailleurs, le contexte commande que le Cameroun rappelle à ses citoyens la nécessité, tout en tenant compte de sa diversité,  de maintenir son unité, et de rester attaché aux idéaux de paix de stabilité qui, faut-il le souligner, constituent des gages de sa prospérité et de son développement.

En défilant ce 20 mai dans les quatre coins du pays, tous les Camerounais devraient avoir cela présent à l’esprit. Et, en présidant le défilé au bien nommé boulevard du 20 mai ce samedi à Yaoundé, le chef de l’Etat Paul Biya va réitérer son attachement à l’unité du Cameroun,  en même temps qu’il rendra hommage aux vaillants soldats qui, parfois au prix du sacrifice suprême, défendent avec acharnement leur pays.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 3 =