35 ans de Renouveau : un appel à la consolidation de l‘esprit camerounais

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), le parti du président Paul Biya, a choisi de placer la célébration du 35e anniversaire de l’accession de son champion à la magistrature suprême du Cameroun sous le thème « Contribuons ensemble au renforcement de ‘’l’esprit camerounais’’ pour la consolidation de l’unité et l’intégrité nationales et de la paix ». Un thème qui titille la fierté d’être camerounais.Ce thème a été particulièrement bien choisi. En effet, le président Paul Biya a toujours œuvré en faveur de l’unité, l’intégrité nationale et la paix. Et comme on peut le voir, dans la pratique quotidienne, que ne fait-il pas pour préserver la paix dans son pays?

On pourrait se demander ce qu’est l’esprit camerounais qui est évoqué à l’occasion de cet anniversaire. La réponse est contenue dans la circulaire que le secrétaire général du RDPC a publiée à cet effet.

L’esprit camerounais attribué au Renouveau est tout simplement une « identité camerounaise forte, marquée par la prise de conscience individuelle et collective, sans cesse renforcée, d’appartenir à la nation camerounaise, unique au monde ».

L’esprit camerounais, c’est ce qui fait que le Camerounais est, en bien, différent des autres nationalités, afin qu’en tout temps, le Cameroun reste toujours le Cameroun.

C’est esprit, c’est la fierté, héritée des pères du nationalisme, d’être Camerounais à l’intérieur et hors des frontières nationales ; c’est la passion de la paix et de l’unité nationale ; c’est la culture de la pondération, de la tolérance, de la patience et de la résilience ; c’est le culte de l’effort et le rejet de l’impossible.

L’esprit camerounais doit être considéré comme l’engagement irréversible pour la défense de la spécificité camerounaise et le refus des modèles inspirés d’ailleurs ; c’est la fierté d’appartenir à un Cameroun un et indivisible ; c’est la conscience que le Cameroun est la chasse gardée des seuls Camerounais et de personne d’autre.

C’est grâce à cet esprit que le Cameroun peut faire face, avec courage et détermination aux assauts récurrents de toute nature visant à déconstruire le modèle camerounais de vivre ensemble pour leur imposer des manières de faire différentes, et surtout incompatibles avec leurs mœurs et leurs valeurs.

Quant à l’unité, une des marques de fabrique de la politique du Renouveau impulsée par le président Biya, elle se nourrit de sa riche diversité. Cette diversité est un atout. Cependant, mal gérée, elle peut devenir un problème. Les anglosaxons ne disent-ils pas avec pertinence : « United we stand; divided we fall »?

Il faut se féliciter de ce que, aux côtés du président Paul Biya, la majorité des Camerounais se soit opposée au funeste projet de partition du Cameroun. Il faut surtout en savoir gré au chef de l’État pour la sagesse, la clairvoyance et le tact avec lesquels il gère ce problème.

La célébration des 35 ans de Paul Biya à la tête de l’État nous enseigne une chose :   le Renouveau national est toujours actuel. Il demeure une source d’inspiration permanente pour la réalisation du destin du Cameroun, une référence constante, un guide intemporel, le meilleur gage pour le futur.

J. Daniel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + seize =