Le gouvernement veut rationaliser la dépense

L’État vache à lait? Nombre d’agents publics et de têtes couronnées de la haute administration ne sont pas loin de le penser. Entre autres, les missions à l’étranger constituent l’une des mamelles nourricières à laquelle l’on s’abreuve sans limites.  Il fallait mettre un terme à cela. C’est ce qu’a entrepris de faire le Premier ministre Chef du gouvernement. Continuer la lecture

Avec le Conseil constitutionnel, l’architecture démocratique du Cameroun se renforce

Il y a une dizaine de jours, le président Paul Biya signait des décrets portant organisation et fonctionnement du secrétariat général du Conseil constitutionnel, nommant les membres et le président de cette haute instance. Ces textes, il faut bien le reconnaître, marquent un pas décisif dans la construction de la démocratie camerounaise. Continuer la lecture

52e Fête de la Jeunesse : Paul Biya, en bon père de famille

Le 10 février dernier, le chef de l’État camerounais, Paul Biya, comme depuis plusieurs années, s’est adressé à ses jeunes compatriotes, à l’occasion de la fête qui leur est dédiée. Moment très attendu, cette adresse a donné au président Paul Biya de parler comme un père à ses enfants, avec le cœur. Continuer la lecture

Quelqu’un a-t-il peur des urnes?

Le président Paul Biya a signé mercredi dernier d’importants décrets qui marquent une avancée importante dans la vie de la Nation. Parmi ceux-ci, je suggère que l’on fasse une halte sur celui qui convoque le collège électoral pour les élections sénatoriales du 25 mars 2018. Quant aux autres, ils portent respectivement organisation et fonctionnement du secrétariat du Conseil constitutionnel, désignation des membres de cette haute institution et de son président. On va y revenir. Continuer la lecture

Crise anglophone :  ils en ont fait un macabre fonds de commerce

Oui, ils ont fait de ce qu’il est convenu d’appeler crise anglophone un véritable fonds de commerce pour se faire du fric. En plus d’égorger des gendarmes, des policiers et des civils, d’organiser des opérations villes-mortes qui étranglent les citoyens et l’économie, de gêner le bon fonctionnement du système éducatif. Continuer la lecture

Les Ayuk et consorts ont abusé de la naïveté des pauvres citoyens

Les soutiens des terroristes arrêtés au Nigeria et extradés au Cameroun ne savent plus à quel saint se vouer. Depuis quelques jours, ils inondent les réseaux sociaux des rumeurs les plus folles. Au début, c’est l’annonce de la « mort » de Sisiku Ayuk Tabe, le grand prêtre de l’Ambazonie, et onze de ses « ministres », on devrait, en l’occurrence, parler de disciples ou d’apôtres, mis depuis quelques jours à la disposition de la justice, qui a fait le buzz. Puis, on a rétro-pédalé pour dire qu’ils ne sont pas morts, mais qu’ils seraient simplement torturés. Continuer la lecture