Cameroun : Amnesty International en remet sur Paul Biya et le gouvernement camerounais

Les rapports se suivent et se ressemblent pour l’organisme non gouvernemental par rapport au Cameroun. Au mois de juillet dernier, il avait été question des droits de prisonniers de guerre bafoués et de maltraitance pour la communauté Lesbienne Gaie Bisexuelle et Transgenre (LGBT). Cette fois, on parle de disparition forcée d’opposants sous le couvert de la lutte contre Boko Haram. Lire la suite

Succession de Paul Biya : un appel à l’insurrection irresponsable!

« Cameroun : l’état bâillonne le peuple » : voilà le titre d’un soi-disant article publié sur un de nombreux bogues consacrés à la diaspora camerounaise avec des gens qui s’improvisent ou s’autoproclament journalistes. L’exercice préféré de la plupart de ces blogues consiste à critiquer Paul Biya, le président camerounais. Dans ce dernier, l’auteur écrit : « Combien d’années encore Paul BIYA sera-t-il président du Cameroun? Qui pour lui succéder? Au Cameroun, personne n’ose poser ces questions: intimidations, accroissements des arrestations, nervosité évidente du pouvoir. En réalité, plus le régime de BIYA s’éternise, moins il semble possible d’évoquer une alternance politique. La moindre velléité de contestation est aussitôt étouffée par les autorités. Tenter de briser le tabou de l’après-BIYA peut valoir d’être aussitôt broyé par le système. » Lire la suite

« François Hollande doit faire partir Paul Biya » : l’Upc dans l’embarras

Dans son édition de lundi 10 août, le site d’information koaci.com a révélé que l’Upc, parti camerounais de l’opposition, a déposé un mémorandum dans les services de l’ambassade de France Search France au Cameroun, pour que le président français François Hollande intervienne afin que son homologue Paul Biya ne se représente pas à l’élection présidentielle de 2018. Lire la suite

France-Cameroun : Fini le temps des colonies !

Selon le site de Radio France International, l’hebdomadaire satirique français Le Canard Enchaîné a publié ce 22 avril, un article où il révèle une polémique concernant un rapport parlementaire sur la politique africaine de la France. On apprend ainsi que certains députés ont qualifié ce rapport de scandaleux, car « donne des leçons de démocratie aux chefs d’Etats africains  », notamment les «partenaires historiques » que le journaliste qualifie dans l’article de « dictateurs installés… à commencer Paul Biya, le président camerounais ». Ce dernier fait, selon lui, « face à des explosions régulières mais tient, malgré tout, et se reproduit ». Et les deux rapporteurs d’enfoncer le clou en parlant « d’un régime illégitime, qui est né de la répression et a toujours maintenu un fort appareil de renseignements, de forces spéciales, notamment la garde présidentielle ». Lire la suite

Cameroun : tapage superflu autour de l’arrestation d’un pseudo opposant de la diaspora

Cette fois-ci, l’on peut affirmer sans aucun doute que la folie de Brice Nitcheu et de ses acolytes du CODE, une pseudo association de la diaspora camerounaise en Europe, a atteint un niveau supérieur de presque non-retour. En effet, au cours du dernier weekend, ils ont pris une fois de plus en otage les internautes camerounais de la diaspora pour faire ce qu’ils savent faire le mieux : faire du bruit pour rien. Et une fois de plus, ils se sont ridiculisés en accusant dans un communiqué largement diffusé sur le web, le président Biya et son gouvernement d’avoir kidnappé un des leurs. Lire la suite

Le « faux débat » sur l’absence de Paul Biya du sommet de l’UA

« Alors que Paul Biya du Cameroun venait d’appeler à la mobilisation « globale » contre la secte islamiste Boko Haram, il s’est illustré par son absence à Addis Abeba à la rencontre continentale entre les chefs d’État Africains des 30 et 31 janvier 2015. Les enjeux de l’heure  semblaient obliger le dirigeant camerounais à assister à cette rencontre, même s’il est vrai qu’il a toujours envoyé ses sbires ou mieux encore adopté la politique de la chaise vide. », peut-on lire sur un des nombreux sites consacrés à la diaspora camerounaise. Une fois de plus, l’on a à faire à un de ces nouveaux pseudos médias en ligne que beaucoup de Camerounais de l’étranger connaissent bien. En effet, depuis quelque temps, l’on remarque un phénomène de mode si l’on peut dire, qui consiste à s’improviser ou s’autoproclamer journaliste en ligne pour critiquer ou donner des leçons de gouvernance à un président de la République, sans même avoir une réelle expérience de la gestion et de la gouvernance politique. Ces quidams se donnent ainsi une importance qu’ils n’ont pas. Lire la suite

L’ambassadeur du Cameroun aux États-Unis, victime des affabulateurs de la diaspora

On vous parlait ici récemment des spécialistes des spéculations hasardeuses, ces membres de la diaspora camerounaise à l’étranger qui passent leur temps à pondre des textes diffamatoires ici et là sur le web contre le président Biya ou son gouvernement. Eh bien! ces affabulateurs ont encore frappé. Cette fois-ci, leur victime n’est autre que l’ambassadeur du Cameroun aux États-Unis, Joseph Bienvenu Charles Foe-Atangana. Lire la suite

Un ancien militaire camerounais demande à Barack Obama de boycotter Paul Biya : un acte absurde

Un ancien militaire camerounais a écrit une lettre ouverte à Barack Obama pour lui demander de ne pas inviter le président camerounais au sommet États-Unis-Afrique prévu en août prochain dans la capitale américaine à Washington. Il commence sa requête en associant les autres membres de la diaspora camerounaise à son initiative comme pour montrer qu’il ne s’agit pas d’un acte isolé d’un individu en mal de publicité : « Excellence, depuis l’annonce du sommet bilatéral États-Unis-Afrique, vous êtes certainement destinataire de lettres de protestation, de demande de soutien, d’éclairage venant d’une pléiade d’associations, de comités, de partis et de groupes d’intérêt camerounais, vous appelant à renoncer à inviter certains Présidents, à l’instar du Président éternel camerounais, Son Excellence Paul Biya, à prendre part à ce sommet extraordinaire USA-AFRIQUE. » Lire la suite

« Paul Biya doit partir » n’est pas un programme politique

Depuis quelques années, on observe une tendance des associations au sein de la diaspora camerounaise, qui consiste à lancer au nom du peuple camerounais des appels qui se résument en une seule phrase : « Paul Biya doit partir ». À l’origine de ces appels, des associations comme le CODE, CAMEDIAC et autres, connues pour leur manque de crédibilité. Et pour cause, elles passent leur temps à critiquer Paul Biya et sa politique sans rien proposer en échange; au contraire, leurs critiques incessantes sont devenues au fil du temps leur programme politique. Elles ont disparu de la circulation un temps car elles avaient beaucoup de difficulté malgré ce qu’elles laissaient entendre, à rassembler du monde autour d’elles, la majorité des membres de la diaspora camerounaise étant parfaitement consciente du manque de sérieux de leurs actions ou plutôt de leur manque d’actions. Lire la suite

La manipulation de l’interview de l’ambassadeur des États-Unis au Cameroun : une pratique scandaleuse

Ces dernières années, on était habitué à lire ici et là sur Internet les attaques contre le Cameroun et le président Biya en particulier. Ces attaques devenues presque monnaie courante, portent notamment sur ce que ces internautes appellent le prétendu manque de démocratie au Cameroun. La dernière en date se sert de l’interview de l’ambassadeur des États-Unis, Robert P. Jackson, pour s’en prendre une fois de plus au pays et au pouvoir en place. On a à faire ici à un cas manifeste de manipulation de la part d’une personne qui n’est pas contente du bilan extrêmement positif que dresse l’ambassadeur des États-Unis dans cette interview accordée au quotidien camerounais Mutations. Ainsi, elle utilise des petits bouts de phrase sortie complètement de leur contexte pour appuyer sa diatribe délirante contre Paul Biya. Lire la suite