Cameroun : Makhtar Diop impressionné par les Grands Chantiers de Paul Biya

Makhtar Diop, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, était en visite au Cameroun du 22 au 24 juillet 2014, à l’invitation du chef de l’État camerounais, Paul Biya. « Je quitte Yaoundé avec le sentiment d’une mission qui a été riche et fructueuse », a déclaré lors d’une conférence de presseM. Diop qui a également évoqué sa « riche discussion » avec le chef de l’État Paul Biya sur le développement de la partie nord du Cameroun. Makhtar Diop s’est dit par ailleurs impressionné du rythme auquel est exécuté le projet de construction du barrage hydroélectrique de Lom-Pangar qu’il a visité dans la région de l’Est du Cameroun. Financé à hauteur de 64 milliards de F CFA environ par la Banque mondiale, ce projet vise à soutenir le développement économique du Cameroun et à améliorer l’accès des populations et des entreprises à l’électricité. Lire la suite

Le Cameroun à la conquête des investisseurs britanniques

Entre 2009 et 2013, la Chine, la Corée du Sud, les Émirats Arabes Unis, l’Inde et le Brésil ont investi 1200 milliards de F CFA au Cameroun. Cet investissement concerne une quinzaine de projets touchant divers domaines comme l’énergie, la formation professionnelle, le logement social, le transport, les télécommunications et le sport. Mais le gouvernement de Paul Biya, qui a clairement opté pour une diversification de ses partenaires, n’entend pas se satisfaire de cette performance et envisage clairement d’explorer de nouvelles pistes de coopération. Ainsi, après avoir conquis les pays émergents, il se lance à l’assaut des investisseurs européens, en particulier les Britanniques. Lire la suite

Paul Biya a déclaré la guerre à Boko Haram

« Nous sommes ici pour déclarer la guerre à Boko Haram », a résumé le président camerounais Paul Biya, le 17 mai dernier lors du sommet de Paris réunissant autour du président français François Hollande, cinq présidents africains (Nigéria- Tchad – Cameroun – Niger – Bénin) ainsi que des représentants des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de l’Union européenne. Tous ont adopté lors de ce sommet, un plan de « guerre » contre Boko Haram, qualifié de « menace majeure » pour la région. Il s’agit plus précisément d’un plan d’action régional pour lutter contre le groupe islamiste armé nigérian. Lire la suite

Paul Biya au Sommet de la Francophonie : « les Africains doivent avancer dans la voie de l’intégration régionale »

Le Président de la République du Cameroun, Paul Biya, était présent au XIVe Sommet de la Francophonie 2012 où il a livré dans un discours intitulé « L’Afrique dans la francophonie et la gouvernance mondiale », une analyse extrêmement lucide sur la place du continent africain sur la scène internationale. Ainsi, il a souligné qu’en dépit du regard moins pessimiste porté sur l’Afrique aujourd’hui, « là où se prennent les grandes décisions concernant l’avenir de la planète, c’est-à-dire au siège de l’ONU à New York, sa voix reste faible et difficilement audible», avant d’ajouter : « Il en va de même pour les forums internationaux comme le G20 où l’on débat des grandes orientations de l’économie mondiale et où l’Afrique est peu ou pas représentée ».
Lire la suite

Lutte contre la corruption en Afrique : l’exemple camerounais

Le quotidien italien La Stampa épingle dans son édition en ligne du 9 avril dernier, le continent africain sur le thème de la corruption. Intitulé « Voyage dans la corruption africaine », l’article écrit : « En Afrique, la corruption est plus répandue que la Malaria ». Pourquoi le quotidien va si loin pour parler de la corruption alors qu’il a un bel exemple sous les yeux avec le cas de l’Italie qui est tout aussi intéressant?

Lire la suite

Le président Biya au 3e Sommet Afrique-Europe

Paul Biya a pris part au 3e Sommet Afrique-Europe qui s’est tenu du 29 au 30 novembre derniers à Tripoli en Libye. Le président camerounais a fait partie des officiels qui se sont exprimés sur la tribune de ce sommet consacré à « l’investissement, la croissance économique et la création d’emplois » et réunissant de nombreux chefs d’État et gouvernements africains et européens.
Lire la suite

« La Déclaration de Yaoundé » : la foi dans le devenir de l’Afrique

Le 18 et 19 mai dernier a eu lieu à Yaoundé dans le cadre de la célébration du Cinquantenaire de l’indépendance du Cameroun, «Africa 21», une conférence internationale initiée par le président camerounais, Paul Biya. Réunissant un parterre d’invités de marque (neuf présidents africains, des personnalités politiques et diplomatiques, du monde des affaires et de la société civile venues des quatre coins de la terre), l’événement témoigne des évolutions en cours sur le continent africain où la population a décidé de prendre son destin en main. Il a été conclu par la rédaction de la « Déclaration de Yaoundé » lue en séance de clôture par le président de la Commission de l’Union Africaine, Jean Ping et par le discours de l’hôte Paul Biya. Lire la suite