La débandade des sécessionnistes

Ainsi donc, le nommé Sisiku Ayuk Tabe, le soi-disant président de l’imaginaire république fédérale d’Ambazonie a été arrêté, en même temps qu’une dizaine de ses complices qui se prenaient pour des membres d’un gouvernement, le week-end dernier à Abuja, par la police nigériane. Depuis lors, c’est la panique et même la débandade dans ce groupuscule terroriste qui a inspiré, voire commandité divers actes de violences, allant des opérations villes-mortes à l’assassinat des gendarmes et des policiers, en passant par le boycott forcé de l’école. Continuer la lecture