Les manifestations des associations camerounaises de la diaspora : une véritable mascarade

Ces derniers temps, certaines associations camerounaises ont pris l’habitude de lancer sur les sites internet dédiés à la diaspora camerounaise, des appels à perturber les voyages de Paul Biya en Europe, via des manifestations notamment. Ces diverses manifestations aussi insignifiantes, ridicules et inutiles les unes après les autres, n’ont ainsi cessé de se multiplier, même si elles ne rassemblent que très peu de gens. Il semblerait en effet que seuls les dirigeants de ces associations y assistent, comme on a pu le lire sur un site de la diaspora : « À l’occasion de la présence depuis le 6 août dernier de Monsieur Biya à l’hôtel Intercontinental de Genève, seuls six d’entre eux ont répondu présent à la manifestation de moins de 5 minutes devant ledit complexe hôtelier. Les autres se sont cachés derrière leurs claviers comme d’habitude ». Lire la suite

Les associations camerounaises de la diaspora : les prétendus porte-parole du peuple

Le président Biya était en visite officielle en France en janvier dernier. Il a rencontré son homologue François Hollande pour évoquer la question de la coopération franco-camerounaise. Il a également eu des entretiens avec des membres du patronat français. Certaines associations de la diaspora camerounaise ont profité de ce séjour, pour organiser un débat ou devrait-on dire un procès contre le pouvoir. Les membres de ces associations prétendent parler au nom du peuple camerounais, qu’il soit à l’extérieur ou à l’intérieur du pays. Ils se présentent comme son porte-parole, ils savent ce qu’il pense, ce qu’il veut et ne veut pas, ce dont il a envie, etc. Avec quel mandat? C’est la question à 10 000 $. Malheureusement, ce phénomène n’est pas propre à l’Europe, on le retrouve aussi ailleurs. Lire la suite

Le CODE, spécialiste des « grandes manifestations » insignifiantes et ridicules

Le CODE, Collectif des Organisations Démocratiques et Patriotiques des Camerounais de la Diaspora, fait partie de ces nombreuses associations ou organisations que compte la communauté camerounaise de l’étranger. Basé en Europe et dirigé par un certain Brice Nitcheu, ce mouvement, comme son nom l’indique, affirme rassembler plusieurs associations de la diaspora qui, ensemble formeNT un collectif. Or, comme on a pu le constater à de nombreuses reprises, ce pseudo collectif est composé seulement de ce Brice Nitcheu et des deux farfelus qui l’accompagnent un peu partout dans ses diverses manifestations aussi insignifiantes, ridicules et inutiles les unes après les autres. En effet, la spécialité du CODE, c’est d’inonder la toile avec les récits des non-événements isolés et présentés comme de grands exploits avec beaucoup de suspense à la manière d’un vieux polar. La communauté camerounaise est ainsi habituée à leurs « coups d’éclat » soi-disant spectaculaires, juste destinés à se faire de la publicité et leur donner un peu de visibilité pour satisfaire leurs ambitions personnelles.
Lire la suite

La diaspora camerounaise : la conquête du pouvoir comme objectif

Issa Tchiroma Bakary, le ministre camerounais de la Communication et porte-parole du gouvernement a accordé récemment une interview à Cameroon-Report.com où il nous en apprend plus sur le dialogue amorcé ces derniers mois, par le gouvernement avec la diaspora camerounaise installée en Occident. Les autorités camerounaises ont en effet, dépêché une mission chargée de sillonner l’Europe et l’Amérique à la rencontre de cette diaspora afin de discuter de l’avenir de la nation. Mais, il semblerait que du côté de la diaspora, certains ne sont aucunement disposés à accepter cette main tendue car cela va à l’encontre de leurs intérêts personnels. Lire la suite

Diaspora camerounaise : la course au leadership

Depuis quelque temps, la diaspora camerounaise en Occident a vu émerger un certain nombre de personnages qui prétendent parler en son nom à travers différentes opérations et actions aussi loufoques les unes que les autres, qui ne reposent sur rien de concret. Ces supposés leaders des Camerounais de l’extérieur se servent du média de masse qu’est Internet pour mener des campagnes de publicité afin de tirer la couverture sur eux en prétendant chacun, être « l’homme de la situation » pour changer les choses au Cameroun. Ces hommes s’appellent Brice Nitcheu, Eugène Nyambal, Célestin Bedzigui, etc.
Lire la suite