Avec le meeting prévu à Douala, le SDF veut jeter de l’huile sur le feu

Voici encore une actualité qui vient prouver que certains hommes politiques font feu de tout bois pourvu qu’ils en tirent un quelconque bénéfice personnel. Il en est par exemple ainsi des responsables du SDF qui ont programmé un meeting à Douala, soi-disant pour soutenir les populations des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun prises en otage depuis environ un an par des extrémistes. Mais, en réalité, ils avaient un agenda caché. Lire la suite

Crise anglophone : l’option d’un dialogue républicain

En décidant d’envoyer dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest des délégations pour rencontrer les populations et les forces vives, le président Paul Biya prend l’initiative, une de plus, pour un retour à la normale dans cette partie du pays. Lire la suite

crise anglophone : les sécessionnistes avaient un agenda caché dès le début

Avec la tournure prise ces derniers temps par la crise la crise anglophone, certains observateurs pensent que la situation a évolué des revendications corporatistes vers un problème identitaire du fait du manque de réactivité du Gouvernement. Notre avis est qu’ils font preuve de naïveté.

Lire la suite

Où est la frontière entre Akere Muna et les sécessionnistes du SCNC?

Avec l’annonce le week-end dernier de la candidature d’Akere Muna à l’élection présidentielle de l’année prochaine, on peut affirmer, sans risque d’être démenti que les masques sont en train de tomber.

Me Akere Muna: si loin que ça du SCNC?

Lire la suite

L’indécent discours sur le génocide au Cameroun

Un vocable des plus graves a émaillé le discours des individus qui ne rêvent que de la partition du Cameroun ces dernières semaines. On a entendu les leaders du soi-disant gouvernement du Southern Cameron/ Ambazonia demander aux sénateurs eux députés originaires du Nord-ouest et du Sud-ouest de démissionner du parlement, pour, ont-ils prétendu, ne pas cautionner le « génocide qui se préparait », ainsi qu’ils s’étaient empressés de l’annoncer eux-mêmes. Le génocide, un discours qui n’a pas lieu d’être au Cameroun.

Lire la suite

Hassan Diop et Jean Baptiste Placca doivent relire l’histoire du Cameroun

Il se dit des choses sur le Cameroun depuis le déclenchement de la crise anglophone, notamment dans la presse internationale, qu’on se demande si ces gens, à qui on confère une certaine crédibilité, connaissent le pays dont ils parlent… Lire la suite

Extrait du Message de fin d’année de S.E.M. Paul BIYA à la Nation Yaoundé, le 31 décembre 2016

(…) Mes chers compatriotes, Je voudrais maintenant m’appesantir sur les derniers événements survenus dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Ces événements nous interpellent profondément dans notre chair et dans notre esprit. Par le fait d’un groupe de manifestants extrémistes, manipulés et instrumentalisés, des Camerounais ont perdu la vie ; des bâtiments publics et privés ont été détruits ; les symboles les plus sacrés de notre nation ont été profanés ; les activités économiques ont été paralysées momentanément.

Lire la suite

Ils seront seuls responsables de ce qui pourrait arriver

Des sécessionnistes des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest réunis au sein du mouvement dénommé Southern Cameroon National Council, à ce qu’il parait, se prépareraient à proclamer l’indépendance de l’ « Ambazonie» le 1er octobre prochain. Ainsi donc, ces extrémistes semblent déterminés à aller jusqu’au bout de cette voie sans issue. Ce faisant, ils prennent le risque énorme de mettre en péril la paix sociale, l’unité nationale et l’intégrité physique des populations.

Paul Biya, gardien de la Constitution et garant de l’unité nationale

Lire la suite