Le plaidoyer paradoxal de Mancho Bibixy et Co.

Ils sont accusés d’avoir mis le feu et, au moment de rendre des comptes devant la justice, ils s’improvisent sapeurs-pompiers.  Ils demandent au juge de les libérer pour qu’ils aident le gouvernement à mettre un terme à la crise. Croient-ils pouvoir s’en tirer à si bon prix? Continuer la lecture

Paul Biya tranche le débat sur le dialogue

Le discours du président Paul Biya à la Nation le 31 décembre dernier était très attendu. Non seulement parce qu’il allait dresser comme d’habitude l’état de la Nation, mais aussi et surtout parce qu’il allait fixer les uns et les autres sur l’évolution de la crise qui secoue les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest depuis un an. Et sur ce dernier point, Paul Biya a été on ne peut plus clair, notamment sur la question du dialogue. Continuer la lecture

Crise anglophone : le nécessaire lien armée-nation

Après la déclaration du président Paul Biya jeudi dernier au sujet de l’escalade de violence dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, les sécessionnistes et leurs affidés ont beau jeu d’affirmer que le gouvernement avait déclaré la guerre aux populations. Ceci a provoqué une certaine panique dans certains milieux, notamment dans le département de la Manyu où quatre militaires et deux policiers venaient d’être lâchement assassinés par des individus se réclamant d’un mouvement sécessionniste. Continuer la lecture

Les députés  SDF, comme de mauvais garçons…

En parcourant la presse ce matin, je suis tombé sur un titre qui m’a laissé pantois : un député du SDF, comme pour s’en vanter, proclame que l’ « opération blocus du parlement, zéro plénière » n’est pas terminée. Il s’en vante, mais il devrait en avoir honte. Parce que le spectacle que ces gens donnent à voir ne les honore pas, tout comme il n’honore pas notre pays. Continuer la lecture

Il est clair que ces gens sont des terroristes

En assassinant la semaine dernière quatre soldats et deux policiers, les sécessionnistes réunis au sein du SCARCFUF ont bien montré qu’ils ne sont rien d’autres que des terroristes. Et ce d’autant plus que ces assassinats ne sont point les premiers. Quelques semaines plutôt en effet, ils s’étaient déjà rendus coupables de crimes horribles : quatre gendarmes ont en effet péri victimes de leurs actes barbares. Continuer la lecture

Crise anglophone: Les extrémistes ont envahi les réseaux sociaux

En parcourant certains réseaux sociaux ces dernières semaines, je me suis aperçu que nombre de nos compatriotes ont adopté ces plateformes pour communiquer abondamment sur la crise que traversent les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun. Ce qui, a priori, n’est pas une mauvaise chose en soi. Continuer la lecture

Crise anglophone : certains compatriotes perdent-ils la raison?

Avec l’odieux assassinat, au début du mois de novembre, de trois gendarmes et d’un soldat dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, et le grave incendie qui a ravagé la semaine dernière cinq étages du palais de l’Assemblée nationale à Yaoundé, il y a eu, de la part de certains compatriotes un déferlement de haine, une incitation à la violence et même des appels au meurtre qu’il est difficile de comprendre. Continuer la lecture

Des récits surréalistes sur la crise anglophone

Un journal nigérian, The Daily Beast a publié un article avec comme titre “Slaughtered Because They Spoke English” (Égorgés parce qu’ils parlaient anglais) qui dépeint de manière absolument surréaliste la situation qui prévaut au Cameroun, en particulier dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Continuer la lecture

Les mandats d’arrêt contre des sécessionnistes sont les bienvenus

L’information barre la Une du quotidien le Jour de ce 8 nombre : des mandats d’arrêt internationaux ont été lancés par les autorités camerounaises contre une quinzaine de leaders sécessionnistes, ces individus qui, depuis un an sont impliqués dans les événements en cours dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Continuer la lecture