L’indécent discours sur le génocide au Cameroun

Un vocable des plus graves a émaillé le discours des individus qui ne rêvent que de la partition du Cameroun ces dernières semaines. On a entendu les leaders du soi-disant gouvernement du Southern Cameron/ Ambazonia demander aux sénateurs eux députés originaires du Nord-ouest et du Sud-ouest de démissionner du parlement, pour, ont-ils prétendu, ne pas cautionner le « génocide qui se préparait », ainsi qu’ils s’étaient empressés de l’annoncer eux-mêmes. Le génocide, un discours qui n’a pas lieu d’être au Cameroun.

Continuer la lecture