Cameroun : priorité aux infrastructures

Le 14 novembre dernier, Paul Biya a officiellement lancé, au cours d’une cérémonie solennelle, les travaux de construction d’un deuxième pont sur le Wouri. Long de plus de 800 mètres, ce dernier comprendra cinq voies routières et deux ferroviaires. Deux kilomètres de voies de raccordement sont également prévus avec le réseau de voirie de la ville de Douala. Sa construction très attendue tant par les populations que par les opérateurs économiques, devrait durer environ 44 mois. Pour les opérateurs économiques, ce pont sera d’un apport extrêmement important, car il va permettre de décongestionner Bonabéri, la zone industrielle la plus importante du pays. Il permettra de fluidifier les échanges entre la capitale économique et les régions situées à l’ouest du Wouri. Grâce à ce pont, Douala va ainsi renforcer sa position comme principale plate-forme économique du pays et même de la sous-région Afrique centrale. Lire la suite

Création d’une banque agricole au Cameroun : Paul Biya passe des paroles aux actes

La Banque agricole et la Banque des PME seront opérationnelles en 2013, vient d’annoncer le gouvernement camerounais. Leur fonctionnement est attendu depuis l’annonce de leur création par le chef de l’État, Paul Biya, lors d’un comice agro-pastoral, il y a près de deux ans. Pays essentiellement agricole, le Cameroun a besoin de telles institutions bancaires pour soutenir la production agricole « non seulement pour renforcer l’autosuffisance alimentaire, mais également pour renforcer la place de grenier d’Afrique centrale que le Cameroun a toujours été », a souligné le ministre des PME, de l’économie sociale et de l’artisanat, Laurent Serge Etoundi Ngoa. Cela d’autant plus que depuis la dissolution de la Banque agricole du Cameroun (CAC) et du Fonds de garantie des petites entreprises (Fogape), le pays ne dispose plus de structures bancaires spécialement destinées au financement des PME et de l’agriculture.
Lire la suite

30 ans du Renouveau au Cameroun : «cap vers l’émergence»

Cette semaine, le Cameroun célébrait sous le thème de « Renouveau : cap sur l’émergence », les 30 ans de Paul Biya à la tête du pays. De nombreuses manifestations et activités étaient ainsi organisées pour l’occasion. Traduites sous forme de meetings populaires, conférences-débats, activités culturelles et sportives, elles ont mobilisé tout le pays, du nord au sud et d’est en ouest. À Yaoundé par exemple, des expositions photographiques, des émissions de radio et de télévision, etc., étaient organisées pour passer au crible ces 30 années de présidence de Paul Biya ; en plus du marathon qui a eu lieu à travers toute la ville le 6 novembre au matin et de la soirée de gala au palais des congrès. Mais au-delà de ces festivités, l’heure est au bilan. Qu’est ce que le président Biya laisse derrière lui comme héritage après de 30 ans de pouvoir ?
Lire la suite

L’agriculture au cœur des « Grandes réalisations » de Paul Biya

Le 9 octobre dernier se tenait à Montréal dans le cadre des activités du cinquantenaire de la coopération canado-camerounaise, le Forum des investisseurs au Cameroun organisé par Afrique Expansion Inc. Cet événement a permis à une délégation officielle camerounaise de présenter aux Canadiens, le nouveau climat des affaires et les opportunités d’investissements au Cameroun. Dignitaires, représentants des secteurs public et privé du pays ont ainsi pu échanger, réseauter et créer des liens qui déboucheront sur une plus grande collaboration économique entre le Canada et le Cameroun.
Lire la suite

Cameroun : l’appui des investisseurs étrangers aux «Grandes Réalisations»

« Après la phase d’exploration sur le permis, menée depuis 1999, nous serons bientôt prêts à lancer la phase de développement et de production » a déclaré Nfon Tabetando, président d’EurOil, la filiale camerounaise de la firme britannique Bowleven qui vient d’obtenir un permis de production sur le champ pétrolier Etinde. Le coût de développement de ce permis est estimé à un milliard de dollars.
Lire la suite

La nouvelle révolution de Paul Biya : l’efficacité gouvernementale au Cameroun

Au lendemain de sa victoire, le président Paul Biya réélu pour un nouveau mandat, annonçait vouloir lancer immédiatement son programme des « Grandes Réalisations ». « Le Cameroun sera un grand chantier dès janvier 2012 », prévenait-il alors. Suivant les instructions du chef de l’État, le gouvernement a donc entrepris dès le début, de ce nouveau mandat, la réalisation des projets structurants traduits par une série d’actions concrètes et efficaces. Ainsi, cette politique incitative menée par Paul Biya et son gouvernement, se met progressivement en mouvement. Sûrement pas assez aux yeux du chef de l’État camerounais qui souhaiterait arriver à bout des projets ainsi lancés dans le cadre des « Grandes Réalisations », avant la fin de son mandat. C’est pourquoi, afin d’accélérer le mouvement déjà en marche, le président Biya a décidé d’évaluer ses ministres avec l’instauration des feuilles de route ministérielles. Lire la suite

Cameroun : Le début des Grandes Réalisations

« Le Cameroun sera un grand chantier dès janvier 2012 », annonçait au lendemain de sa victoire, le président Paul Biya réélu pour un nouveau mandat. Il faisait ainsi référence à son programme baptisé les « Grandes Réalisations » qui a d’ores et déjà commencé. En effet, suivant les instructions du chef de l’État, le gouvernement a entrepris dès le début de ce nouveau mandat, la réalisation des projets structurants traduits par une série d’actions concrètes et efficientes relatives au développement de certains sites hydro-électriques et à la construction de centrales thermiques.
Lire la suite