Droits de l’homme dans les régions anglophones du Cameroun : qui le SDF veut-il tromper ?

Dans son édition du 26 mai dernier, le quotidien Le Jour relevait avec pertinence qu’« incendier les édifices publics est le moyen dont se servent aujourd’hui des individus jusqu’ici non identifiés, pour contraindre les populations dans les Régions anglophones à obéir aux mots d’ordre diffus ». Lire la suite