Investir au Cameroun, c’est investir pour l’émergence du pays

Il y a plus d’un mois, le Cameroun comme beaucoup d’autres pays africains, participait au Sommet USA-Afrique dont l’un des principaux thèmes était « Investir en Afrique ». Investir en Afrique aujourd’hui, c’est investir pour l’Afrique de demain et les générations futures, notamment dans les domaines de la paix et la sécurité et du développement durable. C’est le choix qu’ont fait le Cameroun et son président Paul Biya avec une politique de croissance dynamique d’une part, et la lutte contre les mouvements terroristes à l’intérieur et aux frontières du pays d’autre part. Lire la suite

Investissements étrangers : les pays émergents ont choisi le Cameroun

1200 milliards de F CFA, telle est la somme investie au Cameroun entre 2009 et 2013 par la Chine, la Corée du Sud, les Émirats Arabes Unis, l’Inde et le Brésil. Cet investissement qui a nettement évolué depuis 2009 (soit 6 projets pour 75 milliards de F CFA) concerne aujourd’hui 15 projets en particulier. Ces derniers touchent divers domaines comme l’énergie, la formation professionnelle, le logement social, le transport, les télécommunications et le sport. Mais le gouvernement de Paul Biya, qui a clairement opté pour une diversification de ses partenaires, n’entend pas se satisfaire de cette performance et envisage clairement d’explorer de nouvelles pistes de coopération. Lire la suite

Cameroun : la voie vers l’Émergence

À l’occasion de son « Message à la nation » du 31 décembre 2013 pour le Nouvel An 2014, le président Biya a appelé le peuple camerounais à se mobiliser pour atteindre « l’objectif de l’émergence » en 2035. « Je crois que nous devons mobiliser toutes nos énergies au service de cette cause et jeter toutes nos forces dans le combat pour la croissance. Il semble en effet que nos efforts, aussi louables soient-ils, ne suffiront pas, à leur rythme actuel, pour que le Cameroun devienne un pays émergent en 2035. », a-t-il indiqué avant d’ajouter que « cet avertissement amical » venait des institutions financières et qu’il était de l’intérêt national d’en tenir compte. Lire la suite

Cameroun : encore plus d’investissements étrangers en 2014

« Une délégation de 193 investisseurs britanniques est attendue au Cameroun en janvier 2014, dans le cadre d’une mission de prospection des opportunités d’investissement », annonçait, fin décembre, Cameroon Tribune. Une révélation faite selon le quotidien camerounais, par le nouveau Haut commissaire de Grande-Bretagne au Cameroun, au cours d’une audience avec le ministre de l’Économie, Emmanuel Nganou Djoumessi. Avant de quitter le pays il y a quelques mois, Bharat Suresh Joshi, le prédécesseur de John Brian Olley, avait déclaré que le climat des affaires dans le pays a beaucoup évolué au cours des quatre dernières années avant d’ajouter qu’il est de plus en plus facile pour des entreprises étrangères «qui respectent les règles», d’y faire des affaires. Et pour cause, le président Biya ne cesse de travailler dans ce sens. Lire la suite