La fausse affaire des « morts » nigérians de Bakassi

On l’a appris ce jeudi, le ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, a démenti les informations selon lesquelles 100 ressortissants nigérians auraient été tués dans la presqu’île camerounaise de Bakassi. Ce démenti intervient au même moment que celui émis par le gouvernement camerounais par la voix du ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. Une actualité qui nous inspire quelques réflexions sur ces mensonges qui sont de nature à polluer les relations entre le  Cameroun et le Nigeria. Lire la suite

900 otages de Boko Haram libérés au Cameroun : Grande victoire pour Paul Biya!

900 otages libérés, une centaine d’islamistes tués, c’est le bilan d’une vaste opération militaire de trois jours de l’armée camerounaise contre Boko Haram, dans l’Extrême-nord du pays à la frontière avec le Nigeria, nous apprend l’Agence française de presse (AFP). Les militaires ont tué lors d’une « opération spéciale de ratissage menée du 26 au 28 novembre contre les combattants », une centaine d’islamistes nigérians de Boko Haram et « libéré près de 900 otages, saisi une importante cargaison d’armes et de minutions, ainsi que des drapeaux blancs-noirs de l’État islamique », a affirmé dans un communiqué le ministre camerounais de la Défense Joseph Beti Assomo. Lire la suite

Cameroun-Nigeria : conjurer la menace Boko Haram

À l’issue de la visite d’amitié et de travail que le président nigérian Muhammadu Buhari a effectuée à Yaoundé du 29 au 30 juillet dernier, il apparaît que son hôte, le président Paul Biya, peut compter sur un homme de confiance pour conjurer la menace de la secte terroriste Boko Haram et renforcer les relations entre les deux pays. Lire la suite

Rencontre entre Muhammadu Buhari et Paul Biya : « construire une alliance régionale forte pour affronter Boko Haram »

Le chef de l’État camerounais Paul Biya reçoit son homologue nigérian, Muhammadu Buhari, ce mercredi 29 juillet à Yaoundé, la capitale camerounaise, pour une séance de travail qui sera sans aucun doute, essentiellement consacré sur la question de la lutte contre Boko Haram qui multiplie les attaques meurtrières au Nigéria, au Cameroun et au Tchad depuis plusieurs mois. Il s’agit pour les deux présidents, de trouver une stratégie concertée pour réduire à néant la secte islamiste nigériane qui, ces derniers jours, a conduit ses premiers attentats kamikazes en territoire camerounais. Des attentats perpétrés (cinq exactement) par des jeunes filles dans les villes de Fotokol et de Maroua, dans la région de l’Extrême-Nord, tuant une cinquantaine de personnes et causant une centaine de blessés. Lire la suite

Paul Biya au Sommet de Malabo : Pas de sécurité alimentaire sans de sécurité transfrontalière

Une fois de plus, Malabo la capitale équato-guinéenne, était les 26 et 27 juin dernier, l’hôte de nombreux chefs d’État et de gouvernements africains réunis pour le 23e Sommet de l’Union Africaine (UA) dont le thème était « l’agriculture et la sécurité alimentaire en Afrique ». Parmi les présidents présents, Paul Biya, qui a activement pris part à ce Sommet, a insisté au cours de plusieurs entretiens avec certains de ses homologues, sur l’importance de la sécurité transfrontalière dans la lutte contre la faim en Afrique. Pour lui, il va sans dire que ce combat passe avant tout par la préservation de la paix sur l’ensemble du continent. Le président camerounais considère en effet que la sécurité des pays nourriciers du continent tels que le Nigeria et le Cameroun, est un préalable pour la lutte contre la faim. Il est donc primordial, selon lui, de sécuriser ces derniers pour booster la sécurité alimentaire, notamment en Afrique centrale. Lire la suite

« Le Cameroun refuse d’ouvrir son territoire aux armées étrangères »

« Le Cameroun refuse d’ouvrir son territoire aux armées étrangères » : c’est la nouvelle du jour qui tourne sur le net comme dirait familièrement les internautes. Publiée originellement sur le site du quotidien Le Messager, elle a été reprise par d’autres médias en ligne qui révèlent ainsi les « discussions sur l’ouverture du territoire camerounais aux armées étrangères (nigériane, américaine ou française) dans le cadre de la lutte contre Boko Haram. Une idée à laquelle sont opposées catégoriquement les autorités de Yaoundé » qui, selon eux, ont tout de même accepté de « partager les informations avec ses voisins au sujet de la traque contre Boko Haram ». Toujours selon ces médias, « Idriss Deby aurait quitté la capitale sans pouvoir convaincre Paul Biya de changer d’avis et de concéder que l’armée américaine prenne position à l’Extrême nord comme elle l’a fait au sud du Tchad »Lire la suite

La sécurité et la paix au Cameroun : le cheval de bataille de Paul Biya

Le chef de l’État camerounais, Paul Biya, a toujours fait de la préservation de la paix et de la sécurité aussi bien à l’intérieur du pays qu’aux frontières avec ses voisins, son principal cheval de bataille. Il a toujours mis un point d’honneur à assurer la sécurité de son pays, de ses concitoyens et de toute autre personne, touriste ou travailleur étranger.
Lire la suite

Cameroun : tolérance zéro pour la piraterie maritime

Le 24 et 25 juin prochain aura lieu à Yaoundé, le Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement sur la sécurité maritime. Un sommet qui va se pencher sur la piraterie dans les zones des pays maritimes et membres de la CEDEAO (Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest) et de la CEEAC (Communauté des États de l’Afrique Centrale). Menacé par la piraterie maritime au large de ses côtes, le Cameroun s’est lancé depuis quelques années dans une lutte acharnée contre cette criminalité grandissante. Et pour cause, au cours des cinq dernières années, le pays a dû faire face à différents incidents de piraterie survenus au large de ses côtes, notamment sur la presqu’île de Bakassi.
Lire la suite

Libération des otages français : le Cameroun reste un pays sécuritaire

Les sept otages français, trois adultes et quatre enfants, enlevés le 19 février dernier dans le nord du Cameroun, ont été libérés et remis aux autorités camerounaises par leurs ravisseurs. Accueillis par le secrétaire général de la présidence de la République du Cameroun en présence de l’ambassadeur de France dans le pays, ils sont tous sains et saufs. Le chef de famille, Tanguy Moulin Fournier, a tenu à remercier via la presse, le président Biya et les autorités camerounaises pour tous les efforts fournis en vue de cette libération. L’ambassadeur de France s’est également joint à lui pour féliciter le chef de l’État camerounais pour cet heureux dénouement.
Lire la suite

La résolution des conflits par le dialogue : Une approche chère à Paul Biya

Le président Biya devrait faire partie des chefs d’États annoncés pour participer à la 67e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, qui s’est ouverte le 18 septembre. Le chef de l’État camerounais qui a toujours tenu à honorer ce rendez-vous annuel, devrait, en principe, prendre la parole à la tribune des Nations Unies le 27 septembre prochain durant la semaine de réunions de haut niveau (24-28 septembre), placées entre autres, sous le signe de « l’ajustement ou la règlementation des situations et différends internationaux par des moyens pacifiques ».
Lire la suite