La résolution des conflits par le dialogue : Une approche chère à Paul Biya

Le président Biya devrait faire partie des chefs d’États annoncés pour participer à la 67e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, qui s’est ouverte le 18 septembre. Le chef de l’État camerounais qui a toujours tenu à honorer ce rendez-vous annuel, devrait, en principe, prendre la parole à la tribune des Nations Unies le 27 septembre prochain durant la semaine de réunions de haut niveau (24-28 septembre), placées entre autres, sous le signe de « l’ajustement ou la règlementation des situations et différends internationaux par des moyens pacifiques ».
Continuer la lecture