Diaspora camerounaise sur la question de Boko Haram : entre amnésie et mauvaise foi

Encore une fois, une partie de la diaspora camerounaise s’est lancée dans une campagne de dénigrement contre Paul Biya et sa politique sécuritaire, en particulier son combat contre la secte islamique Boko Haram. Comme d’habitude, c’est sur Internet que ces quidams qui s’improvisent ou s’autoproclament journalistes et que les Camerounais de l’étranger connaissent bien, s’adonnent à leur jeu préféré qui consiste à critiquer ou donner des leçons de gouvernance à un président de la République, sans même avoir une réelle expérience de la gestion et de la gouvernance politique. Dernier exemple en date : le prétendu silence du président Biya devant les actes terroristes de Boko Haram. Lire la suite

Le « faux débat » sur l’absence de Paul Biya du sommet de l’UA

« Alors que Paul Biya du Cameroun venait d’appeler à la mobilisation « globale » contre la secte islamiste Boko Haram, il s’est illustré par son absence à Addis Abeba à la rencontre continentale entre les chefs d’État Africains des 30 et 31 janvier 2015. Les enjeux de l’heure  semblaient obliger le dirigeant camerounais à assister à cette rencontre, même s’il est vrai qu’il a toujours envoyé ses sbires ou mieux encore adopté la politique de la chaise vide. », peut-on lire sur un des nombreux sites consacrés à la diaspora camerounaise. Une fois de plus, l’on a à faire à un de ces nouveaux pseudos médias en ligne que beaucoup de Camerounais de l’étranger connaissent bien. En effet, depuis quelque temps, l’on remarque un phénomène de mode si l’on peut dire, qui consiste à s’improviser ou s’autoproclamer journaliste en ligne pour critiquer ou donner des leçons de gouvernance à un président de la République, sans même avoir une réelle expérience de la gestion et de la gouvernance politique. Ces quidams se donnent ainsi une importance qu’ils n’ont pas. Lire la suite

Le message à la Nation de Paul Biya : la sécurité et la paix avant tout

Une semaine après l’arrivée au Cameroun d’un important contingent de militaires tchadiens déployés le long de la frontière nigériane pour aider à repousser les violentes incursions de Boko Haram, Paul Biya est plus que jamais décidé à éradiquer cette menace islamiste. Devenu un personnage emblématique sur la question de la sécurité en Afrique, le président camerounais qui avait demandé l’aide de la communauté internationale, semble ainsi avoir été entendu puisque le président ghanéen John Mahama a également annoncé que les dirigeants de l’Afrique de l’Ouest demanderaient à l’Union africaine l’autorisation de créer une force multinationale pour combattre Boko Haram. Le chef de l’État camerounais est donc soutenu dans sa guerre acharnée contre la secte islamiste, par toute la communauté internationale qui connaît très bien les conséquences de ce « péril » sur la stabilité des états et qui apprécient amplement les différentes mesures prises par le Cameroun. Lire la suite

Cameroun : 2015, l’année de la relance de la croissance économique selon Paul Biya

Comme en 2013, le continent africain a été secoué en 2014 par de nombreux conflits et tensions qui compromettent son développement économique et le bien-être de ses populations. Ainsi, en Afrique de l’Ouest et centrale, la situation sécuritaire et humanitaire a continué à se dégrader, faisant peser de lourdes menaces dans toute la sous-région. Lire la suite

Nouvelle victoire de Paul Biya contre Boko Haram

Les ving sept otages chinois et camerounais enlevés dans la nuit du 16 au 17 mai dernierpar des membres présumés de la secte islamiste Boko Haram au Cameroun, ont été libérés. Ces otages, parmi lesquels figurait l’épouse du vice-Premier ministre camerounais Amadou Ali, qui avait été enlevée le 27 juillet à Kolofata dans le nord du pays, ont été reçus par Paul Biya au Palais de l’Unité. Lors de cette cérémonie, le Président de la République a une fois de plus exprimé dans une déclaration courte, sa détermination à éradiquer ce mouvement terroriste dans le pays : « Le Gouvernement camerounais quant à lui vous donne l’assurance qu’il va continuer sans relâche à combattre Boko Haram jusqu’à son éradication totale. » Lire la suite

Terrorisme au Cameroun : Paul Biya veut en finir avec Boko Haram

Quelques jours après l’assaut meurtrier de membres présumés de Boko Haram dans la ville de Kolofata dans le nord-est du Cameroun (tout près de la frontière avec le Nigeria), le président Biya désire en finir définitivement avec la secte islamiste, notamment depuis la « déclaration de guerre » lancée récemment. Pour rappel, le 27 juillet dernier, un commando de plusieurs dizaines de combattants a mené un raid sanglant où une quinzaine de personnes, dont plusieurs militaires ont été tuées, et l’épouse de l’une des figures clés du régime, le vice-premier ministre Amadou Ali, a été enlevée. Lire la suite

Le Cameroun à la conquête des investisseurs britanniques

Entre 2009 et 2013, la Chine, la Corée du Sud, les Émirats Arabes Unis, l’Inde et le Brésil ont investi 1200 milliards de F CFA au Cameroun. Cet investissement concerne une quinzaine de projets touchant divers domaines comme l’énergie, la formation professionnelle, le logement social, le transport, les télécommunications et le sport. Mais le gouvernement de Paul Biya, qui a clairement opté pour une diversification de ses partenaires, n’entend pas se satisfaire de cette performance et envisage clairement d’explorer de nouvelles pistes de coopération. Ainsi, après avoir conquis les pays émergents, il se lance à l’assaut des investisseurs européens, en particulier les Britanniques. Lire la suite

Libération des trois ex-otages au Cameroun : une victoire pour Paul Biya

La religieuse canadienne et les deux prêtres italiens, ex-otages enlevés le 4 avril dernier dans l’extrême nord du Cameroun près de la frontière avec le Nigeria et libérés ce weekend, ont été reçus à Yaoundépar le président Paul Biya dont l’implication personnelle a une fois de plus été saluée par les gouvernements italien et canadien et la communauté internationale. Les autorités camerounaises ont en effet toujours fait de la libération de ces trois religieux, une priorité. Paul Biya s’y était engagé personnellement comme pour les précédents otages enlevés dans le pays par Boko Haram. Lire la suite

Crise en République Centrafricaine : Paul Biya appelle à l’action

Une fois de plus, Paul Biya a démontré lors du 4ème Sommet Union Européenne-Afrique, sa détermination à vouloir préserver la paix et la sécurité aussi bien à l’intérieur de pays qu’aux frontières avec ses voisins, en l’occurrence la République Centrafricaine (RCA) aux prises avec une guerre civile depuis plusieurs mois. Le président camerounais s’est en effet montré très actif ces derniers temps dans la recherche de solutions pour aider ce pays à sortir de la grave crise. Cela d’autant plus que le Cameroun, en tant que voisin abritant sur son sol de nombreux réfugiés centrafricains, est fortement préoccupé par cette situation. Lire la suite

2013 : l’année de Paul Biya comme personnage emblématique sur la question de la sécurité en Afrique

Cette année comme les années précédentes, le continent africain a été secoué par de nombreux conflits et tensions qui compromettent son développement économique et le bien-être de ses populations. Ainsi, en Afrique de l’Ouest et centrale, la situation sécuritaire et humanitaire s’est largement dégradée au fil des mois, faisant peser de lourdes menaces dans toute la sous-région. Ainsi, la République centrafricaine (RCA) est plongée dans le chaos et un engrenage de violences depuis le renversement en mars 2013 du président François Bozizé par une coalition hétéroclite, la Séléka. Tandis que dans la zone sahélienne, une forme particulière de terrorisme menée par des groupes djihadistes continue de se propager, même si la situation s’est quelque peu calmée au Mali, après l’intervention armée de la France et d’autres pays africains. Lire la suite