Sécurité. Les populations crient leur ras-le-bol aux sécessionnistes

Elles ont constitué des groupes d’auto-défense pour contrer les attaques des ambazoniens et des tracts anti-sécessionnistes circulent dans plusieurs villes du Nord-Ouest et Sud-Ouest.

Marlyse ABENG

C’est une onde de satisfaction qui anime la majorité des camerounais. Elle fait suite au ras-le-bol des populations des régions anglophones exprimé à l’endroit des sécessionnistes. C’est que, longtemps victimes des exactions, viols, pillages, enlèvements et autres des sécessionnistes ambazoniens, elles ont décidé à leur tour de prendre des armes contre ces derniers. Aussi, elles ont entre autres vu leurs enfants priver d’école depuis près de deux ans, des écoles incendier, assister aux massacres de leurs proches. Elles ont dû vivre dans un climat de peur et d’insécurité orchestrées par ces terroristes. Elles ont pour cela et pour bien d’autres raisons, constitué des groupes d’autodéfense pour contrer les attaques et combattre ces séparatistes. « C’est bon. Initiative louable. Du courage », a fait savoir un usager. Et Paul d’ajouter: « Ce qu’on attendait depuis est enfin arrivé. La prise de conscience des populations ». Henri lui, pense que « c’est une bonne initiative mais espérons qu’il y aura une bonne collaboration ».

Déjà, des tracts anti-ambazoniens circulent de part et d’autre dans les villes du Nord-Ouest et du Sud-ouest. A travers ces tracts, les populations mettent en garde les sécessionnistes contre toutes nouvelles attaques dans ces régions. Il s’agit d’un ras-le-bol des populations à cause de nombreuses exactions des séparatistes. De même, les populations dénoncent les villes mortes que leur imposent les ambazoniens chaque lundi. Les populations ont annoncé le renforcement de leur collaboration avec les forces de défense et de sécurité. Car les sécessionnistes ont causé d’énormes destructions dans les villes et localités des régions. Toute chose qui paralyse les activités dans ces deux régions du Cameroun.

Les paisibles populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ont enfin compris que ces sécessionnistes ne sont que des individus sans foi ni loi. En un mot, des terroristes. « Il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis, bravo et bon courage à ses populations qui retrouvent ainsi la voix de la raison, le bon sens et la République du Cameroun », soutient Jacques. Ce ras-le-bol des populations intervient au moment où les sécessionnistes ont redoublé d’ardeur dan les capacités de nuisance, avec l’attaque en fin de semaine dernière, du convoi du ministre de la Défense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *