Coopération Sud-Sud. Rabat veut consolider ses relations avec Yaoundé

Le souhait a été exprimé par l’ambassadeur du Maroc au Cameroun lors de la célébration de la fête du Trône.

Pierre NGOM

Le 30 juillet dernier, les marocains ont célébrés le fête du Trône, la plus importante fête civile. Cet évènement marque  le 19 anniversaires de de l’intronisation de Mohammed VI comme roi du Maroc. A Yaoundé, l’ambassadeur du Maroc au Cameroun a offert une réception. Dans son adresse de circonstance, Mostafa Bouh a passé en revue la coopération entre son pays et Cameroun. Devant un parterre d’invités composés notamment des membres du gouvernement et du corps diplomatique, le diplomate marocain a magnifié les relations entre Rabat et Yaoundé. Des relations «séculaires », «denses», « pérennes» et «historiques». En effets, les relations diplomatiques entre les deux pays remontent aux premières années d’indépendances du Cameroun. Dès 1965, le Maroc installe une ambassade au Cameroun.

Depuis, les relations entre les deux pays n’ont cessé de s’intensifier. Aujourd’hui, une demi-dizaine d’accords de coopération ayant trait aux petites et moyennes entreprises, à l’artisanat, au commerce, aux sports, à la formation et à l’enseignement lient le Cameroun et le Maroc. Cette coopération «excellente» se manifeste au niveau politique par les visites des hautes autorités des deux pays. Le président Paul Biya a par exemple assisté aux obsèques du Roi Hassan II en juillet 1999. En juin 2004, le Roi Mohammed IV a effectué une visite officielle de trois jours au Cameroun. Il y avait déjà séjourné en 2001 lors du sommet France-Afrique. Et au niveau économique nous avons une présence fort appréciable des entreprises marocaines au Cameroun, et qui, selon l’ambassadeur du royaume chérifien, « a connu une percée remarquable ces dernières années ».

Dans le secteur bancaire, on peut citer Attijariwafa bank, dont la filiale camerounaise (SGB), revendique 12% du marché bancaire au Cameroun. Par ailleurs, la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE), engagée dans le financement des infrastructures de la Can 2019, va s’installer au Cameroun dans les prochains jours. On assiste également à une déferlante des compagnies d’assurance marocaines au Cameroun, avec notamment l’arrivée de RMA Watanya. Cette compagnie a annoncé, en mars 2014, le rachat des deux filiales camerounaises (Beneficial Life et Beneficial General Insurance) du groupe Ivoirien Belife Insurance. Wafa Assurance envisage l’implantation de greenfield au Cameroun. Dans le transport aérien, Royal Air Maroc est l’une des compagnies étrangères les plus prospères dans le ciel camerounais. Dans la production du Ciment, le Maroc est représenté par la filiale les Ciments d’Afrique (Cimaf) du groupe Addoha.

Néanmoins, l’ambassadeur du Maroc au Cameroun a émis le vœu que cette coopération se consolide. «Si les relations sont exceptionnelles et exemplaires, elles devraient néanmoins être améliorées pour les hissés au niveau des rapports politique». Pour le diplomate, la 3e session de la Commission mixte Maroc-Cameroun, qui se profile, est une « opportunité idoine pour une meilleure définition des grands axes d’une coopération riche et multiforme».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *