Vive la CAN 2019 au Cameroun ! La CAF désormais sans ambigüité

Le troisième passage en terre camerounaise de la mission d’inspection de la Confédération Africaine de Football restera pour beaucoup, le souvenir d’une suite d’intenses émotions.

Charles ABEGA

Le premier sportif camerounais l’avait déjà annoncé, l’évènement se tiendra au moment dit. Certains analystes de bas étage ont tôt fait de voir en cette déclaration, un slogan creux, comme un rêve sans fond. Et à force de manipulations de l’information, de campagnes de désinformation et de « mésinformation », d’aucuns ont rapidement programmé le retrait de cette compétition au Cameroun. La dernière en date étant ce post envoyé d’un faux profil Facebook attribué à Ahmed Shoubeir, ancien gardien de buts international égyptien aujourd’hui consultant proche de la CAF. L’on prêtait alors à l’ex-footballeur une analyse qui introduisait la tenue très proche d’un conseil spécial du comité exécutif de la CAF, avec pour seul sujet à l’ordre du jour à savoir, le retrait de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au pays de Paul Biya, au profit du Maroc.

Seulement, il y a eu le démenti fracassant de l’ancien footballeur qui ne s’exprime que très peu en français, et encore moins sur son compte Facebook. Puis, il y aura eu également l’ambassadeur du Maroc au Cameroun qui redira tout le soutien du Royaume chérifien et de son souverain le Roi Mohammed VI, au peuple frère du Cameroun dans ce prestigieux challenge. Et enfin, malgré le rapport de la mission qui reste attendu, il y a tout de même l’émerveillement de ses membres, devant l’état d’avancement plus qu’appréciable des travaux sur les différents sites de construction. En effet, Anthony Bafoe, ancien capitaine de la sélection ghanéenne et chef de cette équipée évaluatrice, ainsi que l’Egyptien … membre influant de l’instance faîtière du football sur le continent et également de l’expédition, sauront apprécier par des regards conquis, la richesse du tableau qui s’offrait à eux.

Et c’est ce tableau que les dires du Président Ahmad, plus grande autorité de la CAF viendront sublimer il y a précisément deux jours. Le Malgache déclarait alors sur les réseaux sociaux, « il n’y aura pas de plan B. Le Cameroun organisera la CAN 2019. » Quoi d’autre pour sonner la fin de la récréation et stopper tout imbroglio communicationnel autour de cette organisation ? Entre-temps, les autorités gouvernementales auront, en concertation avec les responsables des entreprises constructrices, pris des dispositions pratiques fortes, pour que le respect des délais et de la qualité, restent les principaux points de mire pour tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *