Leaders anglophones. Partisans du chaos ou réels acteurs de développement ?

Depuis le début de la crise dite anglophone, une certaine opinion a voulu nous faire croire que « leaders anglophones » rime avec « diaspora » ou « activistes » cachés derrière leurs claviers d’ordinateurs ou de téléphones, depuis quelques points de la planète, incitant à la haine et à la division. Pourtant… Continuer la lecture

Violences et insécurité en Afrique. La presse occidentale en amplificateur et tribune dévouée

Avec sa dernière publication sur la crise anglophone en fin de semaine dernière, le très respecté New York Times, dans sa version électronique, déroule carrément le tapis à un certain Cho Ayaba, que les confrères présentent eux-mêmes comme étant l’un des principaux meneurs des violences dans les régions anglophones du Cameroun, depuis sa cachette occidentale. Une fois de plus, l’on est en pleine partie apologétique. Continuer la lecture

Défendre et préserver l’intégrité territoriale, Le noble serment de Popol prend aujourd’hui tout son sens

La petite phrase est devenue culte et très attendue après chaque élection présidentielle : « I do so swear ! ». Mais qu’en est-il réellement de ce contenu et en quoi se traduit-il au quotidien dans la vie des Camerounais ? Il est clair que nous avons un minimum de choses à réchauffer au fond de nos mémoires. Continuer la lecture

Cameroun. L’économie à l’épreuve des crises sécuritaires

Diversifiée et résiliente. Ce sont quelques-uns des qualificatifs utilisés par les institutions financières internationales quand il est question de l’économie camerounaise. Malgré quelques mises en garde s’agissant du rythme et du taux d’endettement du pays, le FMI  reconnaît au Cameroun une capacité à résister à des chocs violents. Continuer la lecture

Crise anglophone. La thématique au cœur de la présidentielle

Ils s’y ruent tous comme des fourmis sur un pot de confiture ouvert. On aurait presque cru que les candidats à la prochaine élection présidentielle, étaient à court de thématiques pour pouvoir densifier les projets sociaux à présenter à l’électorat, tant ils se repaissent des évènements qui ont lieu dans les régions anglophones, chacun y allant de ses épices. Continuer la lecture