Fight against Boko Haram.The Triumph of Cameroon Military

Socio-economic, political and cultural activities are returning to normal in Cameroon’s Far North Region following the successes recorded by the Defence Forces in the fight against Boko Haram. The terrorist sect has almost been annihilated thanks to the strategic and visionary leadership of the Commander-in-chief of the Armed Forces, President Paul Biya. Continuer la lecture

Security. Gov’t Tightens Regulate On Sale Of Firearms

Security threats in some parts of the country has prompted the government to restrict the sale of firearms. According to the Minister of Territorial Administration, the measure which is instructed by the President of the Republic, Paul Biya, is to check the illegal circulation and use of these weapons which if not checked would have a negative effect on the stability of the country. Continuer la lecture

Le plaidoyer paradoxal de Mancho Bibixy et Co.

Ils sont accusés d’avoir mis le feu et, au moment de rendre des comptes devant la justice, ils s’improvisent sapeurs-pompiers.  Ils demandent au juge de les libérer pour qu’ils aident le gouvernement à mettre un terme à la crise. Croient-ils pouvoir s’en tirer à si bon prix? Continuer la lecture

Cameroun – extradition de la bande à Ayuk : Et que la justice fasse son travail!

On ne va pas faire la fine bouche : l’arrestation au Nigeria suivie de l’extradition au Cameroun de la bande à Sisiku Julius Ayuk Tabe est un formidable coup réussi par le président Paul Biya et les autorités camerounaises. Continuer la lecture

La débandade des sécessionnistes

Ainsi donc, le nommé Sisiku Ayuk Tabe, le soi-disant président de l’imaginaire république fédérale d’Ambazonie a été arrêté, en même temps qu’une dizaine de ses complices qui se prenaient pour des membres d’un gouvernement, le week-end dernier à Abuja, par la police nigériane. Depuis lors, c’est la panique et même la débandade dans ce groupuscule terroriste qui a inspiré, voire commandité divers actes de violences, allant des opérations villes-mortes à l’assassinat des gendarmes et des policiers, en passant par le boycott forcé de l’école. Continuer la lecture

C’est le Cameroun la victime de Boko Haram, et non le contraire

Depuis trois ans, le Cameroun s’est vu imposer une guerre sans merci contre le groupe terroriste Boko Haram, une secte sanguinaire qui a déjà tué entre 250 et 300 des vaillants soldats et officiers camerounais qui se battent pour défendre leur pays; plus de 1500 Camerounais ont été égorgés et assassinés, par des terroristes qui tuent des innocents dans les mosquées, dans les places de marché. Il y a quelques jours, des kamikazes se sont fait exploser dans une salle de jeux vidéo faisant une trentaine de morts et une foule de blessés civils…De pauvres innocents. Ceux qui accusent le Cameroun de violations des droits de l’homme ne doivent jamais le perdre de vue. Continuer la lecture