Cameroun : les spécialistes des spéculations hasardeuses sont de retour

Depuis les libérations spectaculaires le 24 février dernier de Titus Edzoa et Thierry Michel Atangana emprisonnés depuis près de deux décennies pour détournement de fonds publics, les spéculations vont bon train sur les raisons qui ont motivé le président Biya à prendre cette décision. À l’occasion de la célébration du cinquantenaire de la réunification camerounaise récemment, le chef de l’État camerounais a en effet accordé la grâce présidentielle à un certain nombre de détenus qui avaient écopé de peines de 15 à 20 ans de prison, dans le cadre de l’Opération Épervier notamment. Issa Tchiroma Bakary, le ministre de la Communication, a évoqué lors de la conférence de presse annonçant la signature de ces décrets de commutations et de remises de peine, la magnanimité du président Biya pour justifier cette décision. « Le président, en toute souveraineté, au nom de son peuple, mû par l’humanisme et la générosité, a posé cet acte », a-t-il ainsi affirmé. Continuer la lecture

La réunification du Cameroun : une véritable réussite 50 ans après

Ce 20 février 2014 avait lieu à Buea, capitale de la région du sud-ouest, la grande célébration du cinquantenaire de la réunification du Cameroun en présence du chef de l’État, Paul Biya accompagné de son épouse Chantal Biya et en présence d’officiels gouvernementaux, des diplomates étrangers, des notabilités traditionnelles, des responsables et des militants des partis politiques et la population locale évidemment. Dans son discours, le président Biya s’est longuement attardé sur le bilan des cinquante dernières années qui, selon lui, ont servi à « construire peu à peu dans l’unité cette nation camerounaise tant désirée ». S’appuyant sur des statistiques, il est donc revenu sur les évolutions survenues au Cameroun, notamment dans l’éducation, la santé, les infrastructures, la création des richesses et la lutte contre la pauvreté, l’État de droit, etc. Continuer la lecture