« Biya doit partir » n’est pas un programme politique

Près de 200 Camerounais de la diaspora installée aux États-Unis se sont retrouvés le 10 juillet dernier à Washington, sur une initiative du CAMDIAC, nouvelle association mise en place par l’économiste et homme politique, Célestin Bedzigui. Un groupe de « personnalités politiques » camerounaises se sont ainsi réunies autour de cet événement public qu’ils ont baptisé, Convention de la Diaspora Camerounaise, dont l’objectif principal était selon leur programme, de créer un forum de discussion sur la situation politique du Cameroun et le rôle de la diaspora dans les progrès de la démocratie. Continuer la lecture